KOZAK Andrey

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 19 mars 1896 à Zazridra (Slovaquie), massacré le 25 août 1944 à Montaigu (Jura) ; victime civile.

Andrey Kozak était le fils d’Andrey et de Makurita Tuo. Il était marié avec Anna Durakova.
Dans la nuit du 24 au 25 août 1944 les jeunes jurassiens des Forces françaises libres (FFL) verrouillèrent les entrées de la ville de Lons-Saunier et passèrent à l’attaque à l’aube contre l’occupant. De violents combats auront lieu dans le quartier de la gare où se trouvaient la Felgendarmerie et la Kommandantur, ainsi qu’aux environs de la place Bichat et du cimetière. Six résistants furent tués pendant le combat. Les Allemands paniqués décidèrent de s’enfuir mais s’en prirent la population, pillant, incendiant et massacrant au passage. André Kozak fut l’une des victimes et a été fusillé le 25 août à 19h00 en son domicile au hameau "Les Rochettes", à Montaigu, près de Lons-le-Saunier.
L’acte de décès fut dressé le 27 août sur la déclaration d’Armand Magnien, 42 ans, cultivateur, voisin du défunt.
Il est inhumé dans l’allée 26 du carré de corps restitués au cimetière communal, à Lons-le-Saunier (Jura).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article210360, notice KOZAK Andrey par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 9 janvier 2019, dernière modification le 24 juin 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : dossier AVCC Caen AC 21 P 360320 (nc).— Journal Le Progrès du Jura du 25 août 2015 Le 25 août 1944, Lons se réveille libérée.— Mémoire des hommes (victimes civiles).— Mémorial Genweb.— É tat civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément