STEINIGER Jules

Par Patrick Bec

Né le 21 novembre 1927 à Lesparre (Gironde), massacré le 4 juillet 1944 à Siran (Cantal) ; victime civile.

Jules Steiniger était le fils de Paul Steiniger et Ernestine Meyer. Il avait au moins un frère, Adrien. Il voyageait en roulotte entre Siran et Ayrens (Cantal) lorsque sa famille a été arrêtée et massacrée par un groupe d’hommes se présentant comme maquisards. Il avait 17 ans.

Selon les recherches en cours de Pascal Gibert sur l’épuration en Auvergne, Jules Steiniger aurait été arrêté le 8 juillet 1944 à Ayrens (Cantal) par l’armée secrète (AS) et exécuté le lendemain à Saint-Victor, commune limitrophe, pour pillages et vols sous couvert du maquis.

Plusieurs témoignages ont été recueillis par Eugène Martres qui avoue ne pas savoir si ce massacre est dû à un règlement de comptes entre faux maquisards, la raison invoquée étant que ces "bohémiens" se livraient au vol et au banditisme sous le couvert du maquis (argent, ravitaillement, bicyclette...), ou à un crime raciste.
Les personnes arrêtées, dont deux habitants d’Ayrens relâchés le lendemain, auraient été attachées au monument aux Morts de Ayrens, avant d’être exécutées.
Sa demi-sœur Madeleine Faurel, unique rescapée, fille d’un second mariage de Ernestine Meyer avec Pierre Faurel, née en 1937 à Mauriac (Cantal) et qui avait donc seulement 7 ans, se souvient encore de l’image de ses parents attachés, des détonations signalant leur exécution. Elle a été menacée par des hommes, brutalisée dans une ferme puis dans un orphelinat religieux à Aurillac où elle avait été placée avant d’être finalement adoptée à Béziers (Hérault) par un jugement du Tribunal d’Aurillac daté du 21 octobre 1946.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article210392, notice STEINIGER Jules par Patrick Bec, version mise en ligne le 10 janvier 2019, dernière modification le 25 avril 2021.

Par Patrick Bec

SOURCES : État civil (AD 15). — Fonds Martres (AD 15, 62 J 36) . — correspondance famille. — Fiche Jules Steiniger établie par Pascal Gibert, transmise le 2 mai 2020.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément