DACYSZYN Michel

Par Huguette Juniet, Annie Pennetier

Né le 31 août 1922 à Pasko (Pologne), exécuté sommairement par fusillade par les Allemands le 1er juillet 1944 à Champs-sur-Tarentaine-Marchal (Cantal) ; maçon ; maquisard.

Fils de Jean Dacyszyn et de Anastaza Sarakman, Michel Dacyszyn -également orthographié Dacyszin- était célibataire et travaillait à la construction du barrage sur la Dordogne.
Le 28 juin 1944, une fraction de la colonne Azerbaidjan de la brigade du général Jesser à la recherche des maquisards le captura avec trois compagnons les armes à la main dans l’exploitation forestière de Gravières de Lanobre. Cette exploitation soupçonnée d’aide fut l’objet de nombreuses visites de la part des soldats allemands qui le 30 juin incendièrent un grand bâtiment de pierre, bureaux, logements du personnel et magasin d’exploitation.
Le 4 août 1944, le cadavre de Michel Dacyszyn fut retrouvé au lieu-dit Grange Neuve commune de Marchal aujourd’hui commune associée de Champs-sur-Tarentaine-Marchal (Cantal). Il aurait été fusillé le 1er juillet 1944 vers 19 heures. Aucun témoin n’assista à l’exécution.
Le même jour, deux ouvriers du barrage furent également exécutés sur la commune de Marchal. Le nom de Michel Dacyszyn ne figure pas sur la stèle commémorative située sur la commune de Champ-sur-Tarentaine-Marchal en hommage aux quatre victimes du 1er juillet 1944. D’après le rapport d’enquête sur les Crimes de guerre, effectuée après guerre, il fut accusé d’avoir renseigné les Allemands sur l’existence du maquis et des arrestations du lendemain dans la commune. C’est également ce qui est indiqué sur la liste nominative des tués, fusillés, déportés non rentrés du département du Cantal : "fusillé par les Allemands après avoir dénoncé un maquis".
Il est possible qu’il ait été exécuté par le maquis.

Michel Dacyszyn avait un frère ; c’est lui qui a reconnu son corps retrouvé à Lanobre.
Leurs parents Jean et Nastasia, nés en 1887 à Szczecin en Pologne, résidaient aux Granges, commune de Lanobre avec leurs 4 enfants : Micka (Michel), Joseph, né en 1925, Marie et Dierma, nées à Bort (Corrèze) en 1927 et 1928.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article210399, notice DACYSZYN Michel par Huguette Juniet, Annie Pennetier, version mise en ligne le 23 janvier 2019, dernière modification le 7 janvier 2022.

Par Huguette Juniet, Annie Pennetier

SOURCES : Arch. Dép. Puy-de-Dôme , Crimes de guerre, rapport du commandant de la brigade de Champs, 8 janvier 1946.— AVCC Caen, AC 21 P 330055, dossier victime civile pour Michel Dacyszin (nc). — SHD Vincennes, GR 19 P 15/1 : liste nominative des tués, fusillés, déportés non rentrés du département du Cantal, dressée en 1947. — Compléments par Patrick Bec et Eric Panthou.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément