CREIGNOU Valère, dit "Jack LEPETIT"

Par Jean-Jacques Doré, Gilles Pichavant

Né le 13 juin 1912 à Bernay (Eure) ; employé de commerce ; rédacteur en chef de l’Avenir normand, l’organe régional du Parti communiste.

Frère de Louis et de Jean, le secrétaire de l’Union locale unitaire de Rouen, Valère Creignou, membre des Jeunesses communistes depuis 1927, adhéra peu après au Parti communiste. Dès 1930, il appartint au secrétariat fédéral de Seine-Inférieure, puis du secrétariat régional. Jack Lepetit était le pseudonyme sous lequel il se présentait et était connu, et prenait la parole dans les assemblées,congrès et meetings. A la veille de la seconde guerre mondiale, il habitait Amfreville-La-Mivoie (Seine-inférieure, Seine-Maritime).
Valère Creignou fut inscrit au carnet B de la Seine-Inférieure le 30 avril 1935.

Militant de la Résistance, il fut exclu du parti communiste en 1945, sans avoir eu la possibilité de s’expliquer, en raison de ses sympathies pour Georges Déziré exécuté par l’appareil clandestin du Parti puis réhabilité par la suite.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article21060, notice CREIGNOU Valère, dit "Jack LEPETIT" par Jean-Jacques Doré, Gilles Pichavant, version mise en ligne le 18 mai 2020, dernière modification le 18 mai 2020.

Par Jean-Jacques Doré, Gilles Pichavant

SOURCE : Correspondance V. Creignou-Jean Maitron, juillet 1982. — Arch. Dép.. de Seine-Maritime, cotes 1 MP 285 Radiations du carnet B pour départ, 1 MP 630 — Arch. mun. Rouen 2 I 10 Partis politiques — Le Prolétaire Normand, 16 avril 1937, 23 avril 1937,

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément