MONNERET Robert, Louis

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 16 juin 1895 à Villard-Saint-Sauveur (Jura), massacré le 11 avril 1944 à Villard-Saint-Sauveur (Jura) ; diamantaire ; maire de Villard-Saint-Sauveur ; combattant de la Résistance intérieure française (RIF).

Robert Monneret était le fils de François André, diamantaire et de Marie Louise Monneret, tailleuse de diamant, domiciliés au hameau de Pré-Martinet. Il se maria le 5 mai 1928 à Saint-Claude (Jura) avec Lucie Hélène Perrier et était domicilié au hameau à L’Essard, à Villard-Saint-Sauveur (Jura). Il exerçait comme son père le métier de diamantaire. Il anima à la suite de René Dalloz, la section socialiste de son village natal qui, en mai 1935, présenta pour la première fois une liste complète aux élections municipales qui fut entièrement élue. Robert Monneret devint maire de Villard-Saint-Sauveur.
Le 7 avril 1944 l’ennemi lança l’opération Frühling contre les maquis du Haut-Jura et le 11 avril, des éléments du Res.Geb.Bat.99 (Bataillon de réserve 99), appartenant à la 157e division de réserve du général Karl Pflaum et commandés par le Hauptmann (capitaine) Hans Schneider investirent Villard-Saint-Sauveur. Fernand Joly, hôtelier au Martinet fut assassiné à son domicile et le commandant Vallin, chef des maquis du Haut-Jura qui se trouvait là fut arrêté sur dénonciation d’un agent double britannique "Agenda" et conduit à Saint-Claude pour être interrogé puis fusillé le 13 avril à Viry. Les Allemands se rendirent ensuite au hameau de l’Essard où il savaient trouver le maire Robert Monneret dénoncé également et le fusillèrent le même jour à dix heures trente, contre le mur de sa maison située au bord de la route.
L’acte de décès fut dressé le lendemain sur la déclaration d’André Millet, diamantaire domicilié à L’Essard. Il obtint la mention « Mort pour la France » transcrite sur l’acte de décès le 12 janvier 1951. Il fut homologué comme combattant de la Résistance intérieure française (RIF) et obtint le titre de "Déporté et interné résistant" (DIR).
Son nom figure sur le monument aux morts de Villard-Saint-Sauveur et une stèle a été érigée sur le lieu de sa mort au hameau de l’Essard, à Villard-Saint-Sauveur (Jura).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article210677, notice MONNERET Robert, Louis par Jean-Louis Ponnavoy , version mise en ligne le 18 janvier 2019, dernière modification le 12 juillet 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : dossiers SHD AVCC Caen AC 21 P 379635 et Vincennes GR 16 P 426493 (nc).— Les Amis du Musée de la Résistance Nantua Contre le Maquis ’’Frühling’’ Jura.— Wikipédia Opération Frühling.— Trombinoscope des maquis de l’Ain et du Haut-Jura.— Mémorial Genweb.— Lettre de René Dalloz, juin 1975.— État civil (actes de naissance et décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément