BERTRAND Marie (Mme)

Par Louis Botella

Garde-barrières ; syndicaliste CGTU du Loir-et-Cher.

Garde-barrières à Montoire-sur-le-Loir, Marie Bertrand figura, en janvier 1928, sur la liste des candidats présentés par la CGTU lors de l’élection des membres du Conseil supérieur des chemins de fer.

Elle l’était à nouveau en juillet 1929 mais auprès du chef de l’arrondissement Voie de Tours du réseau de chemin de fer de l’État.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article210685, notice BERTRAND Marie (Mme) par Louis Botella, version mise en ligne le 18 janvier 2019, dernière modification le 23 juin 2021.

Par Louis Botella

SOURCES : La Tribune des cheminots, organe de la Fédération nationale [CGTU] des travailleurs des chemins de fer, 1er janvier 1928 (Institut d’histoire sociale de la Fédération CGT des cheminots). — Le Cheminot de l’État, organe mensuel de l’Union des syndicats [CGT] du réseau de l’État, juillet 1929 (BNF Gallica).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément