BIGOT Georges

Par Louis Botella

Secrétaire général du syndicat CGT des cheminots de Nantes Etat (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique).

Ajusteur au dépôt, Georges Bigot était, depuis juillet 1924 au moins, le secrétaire de la section technique des ouvriers du dépôt au sein du syndicat confédéré [CGT] des cheminots de Nantes (réseau de l’Etat). En juin 1925, il fut signalé comme étant le secrétaire général de ce syndicat. Il occupait toujours cette fonction en novembre de l’année suivante.

Au cours des années 1926 à 1928, il assumait également les mandats suivants : membre du conseil d’administration de l’Union des cheminots du réseau de l’Etat, membre suppléant du conseil de la Fédération CGT des cheminots.

En avril 1927, il était trésorier adjoint du Cartel confédéré des Services publics de Loire-Inférieure.

En janvier 1928, il figura également sur la liste des candidats présentés par la CGT lors de l’élection des membres du Conseil supérieur des chemins de fer. Il ne fut pas élu. Au cours de l’automne de la même année, il quitta Nantes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article210711, notice BIGOT Georges par Louis Botella, version mise en ligne le 19 janvier 2019, dernière modification le 19 janvier 2019.

Par Louis Botella

SOURCES : La Tribune des cheminots, organe de la Fédération nationale [CGT] des travailleurs des chemins de fer, 1er juillet 1924-15 mai 1928 (Institut d’histoire sociale de la Fédération CGT des cheminots). — Le Réveil syndicaliste, organe de l’Union locale CGT de Nantes, puis de l’Union départementale, avril 1927, novembre 1928 (Centre d’Histoire du Travail (CHT) de Nantes).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément