LESBRE Maxime

Par Henri-Ferréol Billy

Né le 2 octobre 1923 à Charroux (Allier), tué au combat le 23 juillet 1944 au Châtelard à Ebreuil (Allier) ; résistant au sein des Francs-tireurs et partisans (FTP).

Fils de François Lesbre, né le 29 mars 1883 à Charroux, cultivateur, et de Joséphine David, née à Saint-Font le 6 août 1889, sans profession, son épouse, Maxime Lesbre habitait Charroux et aurait rejoint les FTP du camp Chauvet le 1er juin 1944.
Le 23 juillet 1944 il est tué lors de l’attaque du maquis par le groupe de combat allemand Burkart. Son corps ne fut retrouvé que le 25 juillet, aux côtés de 5 autres FTP tués dans les mêmes conditions. Comme ses camarades, il ne put être identifié immédiatement, seuls ses vêtements permettant de savoir qu’il s’agissait d’un FTP. Son nom a été ajouté ultérieurement sur le registre des décès d’Ebreuil.
Il a été déclaré « Mort pour la France », tué à l’ennemi et a été homologué FFI pour la période du 1er juin au 23 juillet 1944.
Son nom figure sur le Monument aux Morts et sur une plaque commémorative à l’église de Charroux. Il a été inhumé au cimetière de Youx.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article210774, notice LESBRE Maxime par Henri-Ferréol Billy, version mise en ligne le 20 janvier 2019, dernière modification le 10 mai 2022.

Par Henri-Ferréol Billy

SOURCES : AVCC : AC 21 P 74397. Dossier Maxime Lesbre (non consulté) .—SHD Vincennes : GR 16 P 366954. Dossier Maxime Lesbre (non consulté) .— SHD Vincennes : 19 P 3/5 : liste des membres de la formation Camp Jean Chauvet ou 203éme Bataillon FTP de l’Allier .— Geneanet .— MémorialGenweb .— Mémoire des Hommes .— État civil Ebreuil et Charroux.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément