LANGLOIS René, Jean, Armand [pseudonyme dans la résistance : Albert, Sioux]

Par Henri-Ferréol Billy

Né le 23 octobre 1925 à Montluçon (Allier), exécuté sommairement le 18 juillet 1944 à Vicq (Allier) ; résistant au sein des Francs-tireurs et partisans (FTP).

Fils de Lucien et de Adrienne Dubreuil, René Langlois était domicilié à Montluçon. Il aurait rejoint le 3 juin 1944 les FTP du camp Jean-Chauvet alors stationnés à Youx (Puy-de-Dôme).
Le 18 juillet 1944, il participa à une patrouille de trois hommes partis du campement du Chatelard (Ebreuil). Il était environ 20 heures quand ils furent repérés par une colonne du Gendarmerie Bataillon-II de Gannat/St-Pourçain-sur-Sioule.
Blessé par les tirs allemands, René Langlois fut ensuite exécuté à coups de crosses de fusils.
Son décès fut constaté par un jugement du tribunal civil de Gannat du 31 juillet 1945 qui l’a déclaré Mort pour la France. Il a été homologué FFI avec comme dates de service du 3 juin au 6 septembre 1944.
Son nom figure sur une plaque à Vicq, prénommé ici Albert.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article210789, notice LANGLOIS René, Jean, Armand [pseudonyme dans la résistance : Albert, Sioux] par Henri-Ferréol Billy, version mise en ligne le 20 janvier 2019, dernière modification le 12 mars 2020.

Par Henri-Ferréol Billy

SOURCES : Arch. Dép. de l’Allier.— AVCC : AC 21 P 63631. Dossier René Langlois (non consulté) .— SHD Vincennes : GR 16 P 336510. Dossier René Langlois (non consulté) .— MémorialGenweb .— Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément