JÉZÉQUEL Jules, Octave, Étienne

Par Gilles Pichavant

Né le 18 juillet 1884 au Havre (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) ; ajusteur aux chemins de fer ; syndicaliste CGT au Havre, révoqué en 1920.

Fils d’un terrassier et d’une femme au foyer, Jules Jézéquel fut docker occasionnel au Havre. En mai 1903, il s’engagea pour cinq ans dans la marine nationale. Il y fut apprenti mécanicien, puis chauffeur. Il quitta la marine le 19 mai 1908.

En février 1909, il entra comme ajusteur aux chemins de fer, au dépôt de Dieppe. Lors de la grève de 1910, il fit sans doute grève au début, mais il céda à la menace de révocation et « accomplit une période d’instruction dans la 4e section des chemins de fer de campagne du 14 au 27 octobre 1910 ». En 1913 il semble avoir quitté les chemins de fer puisque sa fiche matricule nous apprend qu’il fut basculé dans la réserve de l’armée de terre. Pendant la 1ère guerre mondiale, il fut mobilisé d’août 1914 au 20 octobre 1919.

Jules Jézéquel réintégra les chemins de fer au Havre en 1919. Il fit grève en 1920, et fut révoqué des chemins de fer le 17 mai. Il fut réintégré comme ajusteur dans les chemins de fer de l’État au Havre, le 1er juillet 1927.

Jules Jézéquel s’était marié le 17 septembre 1910 à Flamanville (Manche), avec Juliette Augustine Estelle Joudainne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article210989, notice JÉZÉQUEL Jules, Octave, Étienne par Gilles Pichavant, version mise en ligne le 25 janvier 2019, dernière modification le 25 janvier 2019.

Par Gilles Pichavant

SOURCES : Archives départementales de Seine-Maritime, cote 10M358 et 1R 3155, registre matricule, Le Havre, 1904, N°1581. — État civil du Havre.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément