PESTRE Antoine, Marcel, Jules alias Cécel dans la résistance

Par Michelle Destour

Né le 2 août 1923 au Puy, aujourd’hui le Puy-en-Velay (Haute-Loire), résistant tué au combat le 14 juillet 1944, déclaré mort à Brives-Charensac (Haute-Loire). Agent de liaison, Groupe-Franc Lafayette (Armée Secrète).

Fils de Pierre et d’Eugénie Romeuf, Antoine Pestre épousa Marcelle Experton.
En juillet 1944, les maquisards du groupe-franc Lafayette étaient installés à Présailles (Haute-Loire). Le 14, leur chef VOLLE Lucien [VOLLE Lucien, Basile, Eugène]. Pseudonyme : Capitaine Lulu, chargea une équipe de récupérer des munitions - dont un bazooka - dans un dépôt d’armes près de Lantriac (Haute-Loire) et du ravitaillement entreposé à Audinet, dans la banlieue de Brives-Charensac (Haute-Loire). Aimé Serre, conducteur de la camionnette, était accompagné de Jack, un jeune maquisard, et PETIT Calixte alias Petit Jean dans la résistance dit Petit Jean. La mission était dangereuse mais les hommes étaient sûrs et la récupération des armes s’effectua sans problème. En direction d’Audinet, près du pont de Peyrard sur la commune de Saint-Germain-Laprade (Haute-Loire), ils croisèrent la route de deux cyclistes, Marcel Pestre et Ferdinand Boyer, agents de liaison, qui leur demandèrent de les prendre au retour pour les ramener au maquis. Après la récupération des vivres qui s’effectua sans problème, l’équipe reprit la direction de Peyrard.
Au virage près du pont sur la Gagne, la camionnette fut stoppée par Marcel Pestre qui signala que deux voitures allemandes venaient de passer. Ferdinand Boyer proposa d’aller en reconnaissance à vélo jusqu’au prochain virage. Au bout de quelques minutes, il n’était toujours pas revenu quand surgit une voiture de tourisme occupée par des soldats allemands.
Aimé Serre et Jack sautèrent de la camionnette mais Petit-Jean installé à l’arrière n’eut pas le temps de réagir. Les deux premiers réussirent à s’enfuir jusqu’à la rivière et trouvèrent asile chez des habitants. Les Allemands qui avaient ouvert le feu se saisirent de Petit-Jean encore vivant et le frappèrent atrocement. Transféré au siège de la Sipo-SD à Clermont-Ferrand (Puy de Dôme) pour y être interrogé, il fut fusillé sur le terrain militaire d’Aulnat le 16 août 1944.
Les deux agents de liaison restèrent introuvables. Deux jours plus tard, le corps de Ferdinand Boyer fut découvert dans la Loire à l’endroit où elle reçoit La Gagne, celui de Marcel Pestre le lendemain, bloqué contre la grille du barrage de l’usine électrique. Les deux hommes avaient été exécutés par les Allemands. Ils furent enterrés au Puy-en-Velay. Les obsèques de Ferdinand Boyer, célébrées selon le rite orthodoxe oriental, accompagné de salves d’armes individuelles, attirèrent une foule nombreuse qui inquiéta l’occupant. Lors des funérailles de Marcel Pestre qui suivirent, la police allemande et la Milice interpelèrent des jeunes rassemblés autour du cercueil tandis que d’autres s’échappèrent en escaladant les murs du cimetière.
Après la guerre, une stèle fut érigée à Peyrard à l’initiative de l’Amicale du groupe Lafayette et des municipalités de Brives- Charensac et de Saint-Germain-Laprade. Une commémoration a lieu chaque 14 juillet.

Marcel Pestre est Mort Pour La France. Son nom figure sur la stèle de Peyrard. Il figure aussi sur les stèles commémoratives du hall de la mairie et de l’Ecole Pratique de Commerce et d’industrie du Puy-en-Velay.

Son père était résistant dans la même unité.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article211094, notice PESTRE Antoine, Marcel, Jules alias Cécel dans la résistance par Michelle Destour, version mise en ligne le 28 janvier 2019, dernière modification le 16 avril 2021.

Par Michelle Destour

SOURCES : Lucien Volle, La résistance, des maquis de Haute-Loire jusqu’au bord du Rhin, la singulière épopée du « Groupe Lafayette », 4ème édition à compte d’auteur - Site Mémoire des Hommes. — SHD Vincennes, GR 16 P 470696, dossier Antoine Pestre (nc). — AVCC Caen, AC 21 P 130506 et AC 21 P 658631, dossiers Antoine Pestre (nc). — SHD Vincennes : 13 P 64 1 : état des morts, disparus, fusillés, internés et déportés. Groupe Lafayette. — Fernand Boyer, Témoins de pierre du sang versé. Les monuments de la résistance en Haute-Loire, Le Puy, éditions de la Société académique, 1983. — « Recueillement pour les victimes du guet-apens de Peyrard », Le Progrès de Lyon, 16 juillet 2002. — Mémorialgenweb. — État civil du Puy-en-Velay et Saint-Germain-Laprade.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément