MAZZURANA Alphonse écrit aussi MAZZURANO Alfredo

Par Annie Pennetier

Né le 19 juillet 1908 à Bertonico (Italie), exécuté le 20 août 1944 au Fort de Romainville, commune des Lilas (Seine, Seine-Saint-Denis) ; résistant FFI de Seine-et-Marne.

A droite Alphonse Mazzurana au mariage de Pierre Carayon, à gauche sa femme.
A droite Alphonse Mazzurana au mariage de Pierre Carayon, à gauche sa femme.

Alphonse Mazzurana était domicilié à Pontault-Combault (Seine-et-Marne) pendant la guerre avec son épouse Nicole. Résistant, il participait au groupe FFI de sa commune avec notamment son beau-frère Pierre Carayon.
Le 19 août 1944, alors qu’ils partaient pour enlever des motos allemandes en gare de Joinville-le-Pont (Seine, Val-de-Marne), ils furent arrêtés à un passage à niveau de Champigny-sur-Marne, par une patrouille allemande qui trouva des armes dans la voiture des résistants. Onze personnes dont une femme qui hébergeait des résistants furent emmenés en camion au Fort de Nogent-sur-Marne puis le lendemain au Fort de Romainville où la garnison allemande quittait les lieux mais ceux-ci furent réoccupés le jour même par des « Géorgiens » de l’armée Vlassov, troupes auxiliaires de la Wehmacht. Le dimanche 20 août, dans l’après-midi, avant de quitter le fort, les « Géorgiens » les mitraillèrent presque à bout portant, derrière le bâtiment central.

Le lendemain les résistants des Lilas découvrirent les corps, les photographies des suppliciés publiées dans la presse redevenue libre provoquèrent une forte émotion. Les équipes du Comité de libération du cinéma français (CLCF) filmèrent le 21 août, les images projetées dans les salles parisiennes quelques semaines plus tard marquèrent fortement les esprits.

Reconnu « Mort pour la France » en 1946, Alphonse Mazzurana a été homologué à titre posthume FFI .

Son nom est gravé à Pontault-Combault sur la plaque commémorative aux cinq résistants exécutés le 20 août 1944 à Romainville. Pierre Carayon, Norbert Deschaintres, Isidore Harris, Alphonse Mazzurana, Pierre Mongiat.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article211253, notice MAZZURANA Alphonse écrit aussi MAZZURANO Alfredo par Annie Pennetier, version mise en ligne le 23 février 2019, dernière modification le 12 octobre 2020.

Par Annie Pennetier

A droite Alphonse Mazzurana au mariage de Pierre Carayon, à gauche sa femme.
A droite Alphonse Mazzurana au mariage de Pierre Carayon, à gauche sa femme.

SOURCES : AVCC Caen 21 P 94308 (n.c.) . — . Thomas Fontaine, Les oubliés de Romainville, Un camp allemand en France (1940-1944) ,p. 131-132, Tallandier, 2005 . — Mémoire des Hommes . — MémorialGenweb . — Photos communiquées par Gérard Carayon.— Pia Leonetti Carena, Les Italiens du Maquis, Paris, Éditions mondiales, 1968

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément