BACHÉ Louis Gustave [pseudonyme dans la résistance : Michel]

Par Eric Panthou

Né le 27 septembre 1925 à La Ricamarie (Loire), mort au combat le 20 juillet 1944 à Saint-Paulien (Haute-Loire) ; manœuvre ; résistant au sein des Francs-tireurs et partisans (FTP), membre du camp Wodli.

Fils de Gustave et de Maria, née Chapuis, Louis Baché était célibataire et manœuvre. Il habitait La Ricamarie (Loire).
Il est entré dans la résistance en janvier 1944, rejoignant le camp Wodli en Haute-Loire et le 321éme Bataillon FTP. Il est mort lors des combats face aux troupes allemandes à Saint-Paulien (Haute-Loire) le 20 juillet 1944.
Il a été reconnu « Mort pour la France ». Il a reçu à titre posthume la carte de Combattant volontaire de la Résistance (CVR) en 1959.
Son corps fut inhumé à Allégre (Haute-Loire) et son nom figure sur le Monument aux Morts à La Ricamarie (Loire).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article211335, notice BACHÉ Louis Gustave [pseudonyme dans la résistance : Michel] par Eric Panthou, version mise en ligne le 3 février 2019, dernière modification le 22 février 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : AVCC : AC 21 P 11530. Dossier Louis Baché (non consulté) .— Arch. Dép. du Puy-de-Dôme : 2546 W 3344. Dossier de demande de la carte de Combattant volontaire de la Résistance pour Louis Baché .— Fernand Boyer, Témoins de pierre du sang versé. Les monuments de la résistance en Haute-Loire, Le Puy, éditions de la Société académique, 1983 .— MémorialGenweb .— Mémoire des Hommes .— État civil La Ricamarie et Saint-Paulien.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément