BELLOSTA Albert, Édouard [pseudonyme dans la résistance : Tota]

Par Eric Panthou

Né le 2 octobre 1898 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), mort au combat le 11 juin 1944 à Clavières (Cantal) ; plâtrier-peintre ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Albert Bellosta est le fils de Jean, peintre décorateur, natif de Varallo dans le Piémont en Italie et de Maria, née Rogue, sans profession. Il se maria avec Marie-Louise Laurière en 1925 et il eut une fille.
Il été plâtrier-peintre, installé à son compte et à son domicile 10 rue des Petits-Gras à Clermont-Ferrand.
Membre du comité d’union franco-italienne, il sollicita début 1938 la nationalité française. Le Garde des Sceaux, par dépêche du 29 avril 1938 informa le préfet du Puy-de-Dôme qu’Albert Bellosta était français puisque né en France et n’ayant pas répudié sa nationalité à sa majorité. Celle-ci ne pouvait être remise en cause par le fait qu’il avait pris son service militaire en Italie. On demanda qu’il soit prévenu immédiatement de cette information puisqu’il devait passer devant le Conseil de révision début avril 1938.
En 1939, il fut mobilisé au sein du 92éme Régiment d’Infanterie installé à Clermont-Ferrand. Une fois démobilisé, il sollicita en octobre 1940 son inscription au registre des Métiers, ce qui lui fut accordé.
Il serait entré dans la Résistance dès octobre 1943, aidant à la préparation des opérations. Il a rejoint le maquis le 16 mai 1944 et a appartenu à la 4è compagnie du Mont-Mouchet, avec le grade d’adjudant, alias Tota. Son supérieur était le capitaine Pommier, alias Hoche.
Il rejoignit Clavières le 10 juin et fut tué lors des combats de Clavières le 11 juin 1944.
Il a été reconnu « Mort pour la France », homologué FFI avec durée de services du 16 mai au 11 juin 1944.
Il a reçu à titre posthume la carte de Combattant volontaire de la Résistance (CVR) en 1952.
Il ne figure pas sur la base MémorialGenweb.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article211336, notice BELLOSTA Albert, Édouard [pseudonyme dans la résistance : Tota] par Eric Panthou, version mise en ligne le 3 février 2019, dernière modification le 16 avril 2021.

Par Eric Panthou

Sources : AVCC : AC 21 P 18259. Dossier d’Albert Bellosta (non consulté) .— SHD Vincennes : GR 16 P 45426. Dossier de résistant d’Albert Bellosta (non consulté) .— Arch. dép. du Puy-de-Dôme : 2546 W 3596. Dossier de demande de la carte de Combattant volontaire de la Résistance pour Albert Bellosta .— Archives personnelles de Françoise Longley, petite-fille d’Albert Bellosta .— Manuel Rispal, Tout un Monde au Mont-Mouchet, 1940-1945, Ytrac, Editions Authrefois, 2014 .— Mémoire des Hommes .— état-civil Clermont-Ferrand et Clavières.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément