MARTON Alfred

Né à Vienne (Autriche) le 27 avril 1889, disparu à Cavaillon (Vaucluse) le 12 novembre 1943.

Fils d’Ignace Marton et de Regina Wolf, Alfred Marton, réfugié autrichien, juif, était arrivé en France en 1939. Il était exportateur de céréales.
Résidant à Marseille (Bouches-du-Rhône), il avait été assigné à résidence à Cavaillon depuis le 21 avril 1942. En représailles de l’exécution de l’interprète Kesselheim et de ses deux fils le 11 novembre 1943, la police allemande fit une rafle dans la nuit du 11 au 12 novembre et procéda à diverses arrestations, en particulier de juifs. Alfred Marton fut arrêté dans sa chambre au Palace Bar et conduit à l’école de filles, siège de la kommandantur.
Il avait un frère en Angleterre qui chercha des informations après la Libération, mais la police ne put que confirmer sa disparition.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article211369, notice MARTON Alfred, version mise en ligne le 15 juin 2019, dernière modification le 7 avril 2021.

SOURCES : Arch. dép. Vaucluse 4 W 9488 (rapport commissaire police Cavaillon, 23 mars 1945).

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément