BRAUD Joseph, Henri

Par Jean-Jacques Doré

Né le 19 janvier 1895 à Vivier-sur-Mer (Ille-et-Vilaine), mort au Houlme (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), le 30 octobre 1942 ; commis à la gare de Malaunay (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) ; secrétaire du syndicat unitaire (CGTU) des Cheminots de Malaunay de 1926 à 1935 ; communiste.

Fils d’un facteur des postes et d’une mère ménagère, Joseph Braud, secrétaire adjoint du syndicat unitaire [CGTU] des Cheminots de Malaunay en 1924 et 1925, devint secrétaire de 1926 à 1935 (au moins). Candidat communiste aux élections municipales du Houlme en 1929 (121 voix se portèrent sur son nom) puis en 1935 où il recueillit 172 voix, il était membre du Parti communiste clandestin lorsqu’il fut arrêté le 20 octobre 1941 puis incarcéré à Compiègne (Oise).

Joseph Braud s’était marié à Marigny à côté de Niort (Deux-Sèvres) avec Fernande Daviaud le 21 avril 1923 ; d’après l’État civil, il mourut au Houlme le 30 octobre 1942.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article211388, notice BRAUD Joseph, Henri par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 1er juillet 2020, dernière modification le 30 juin 2020.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : La Tribune des cheminots, organe de la Fédération nationale [CGTU] des travailleurs des chemins de fer, 15 avril 1924 (Institut d’histoire sociale de la Fédération CGT des cheminots). — Notes de Louis Botella. — Arch. Dép. Seine-Maritime 1 MP 497 Communisme, 1 MP 1132. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément