BOISSIÉ François, Jean, Louis

Par Eric Panthou

Né le 7 novembre 1912 à Paris, XII° arr., exécuté sommairement par fusillade le 11 juin 1944 au Pirou, commune de Saint-Georges (Cantal) ; ébéniste à Pailherols ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur.

Fils de François et de Joanna née Meynial, François Boissé -prafois orthographié Boissier- était ébéniste et habitait Pailherols (Cantal).
Il rejoignit les FFI et fut fusillé en service commandé par les Allemands au lieu-dit "Le Pirou", commune de Saint-Georges le 11 juin 1944.
Il a été reconnu "Mort pour la France", homologué FFI, fusillé, avec le statut d’interné. Il a vraisemblablement été arrêté avant d’être fusillé.
Il n’y a pas de Boissié né à cette date sur le registre des naissances de Paris 12e et il est nommé Louis, François Boissier sur Mémorialgenweb.
Son nom figure sur le monument commémoratif à Saint-Georges. Une Stèle en hommage à Louis Boissier (sic) et François Tixier, tués par l’armée allemande le 11 juin 1944 a été érigée à Saint-Georges.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article211469, notice BOISSIÉ François, Jean, Louis par Eric Panthou, version mise en ligne le 6 février 2019, dernière modification le 12 mars 2020.

Par Eric Panthou

Sources : AVCC : AC 21 P 25708 et AC 21 P 733416. Dossiers François Boissié (non consulté) .— Jean Favier, Lieux de mémoire et monuments du souvenir. Cantal, 1940-1944, Aurillac, Association des Maquis et Cadets de la Résistance du Cantal, 2007.
.— SHD Vincennes : GR 16 P 68224. Dossier François Boissier (sic) (non consulté) .— état civil Saint-Georges.

Version imprimable Signaler un complément