BOURREAU Geneviève [et non Madeleine], épouse Trompesauce [et non Trompsauce]

Par Pierre-Henri Zaidman

Née le 15 avril 1826 à Suèvres (Loir-et-Cher) ; lingère ; domiciliée 117, avenue de Neuilly (Paris, XVIIe arr.) ; participante à la Commune de Paris.

Fille d’un vigneron, mariée à un tailleur de pierres, Jean-Pierre Trompesauce, Geneviève Bourreau fut arrêtée après la Commune de Paris et transférée le 9 août 1871 de la prison des Chantiers de Versailles à la prison de Clermont (Oise). Elle bénéficia d’un non-lieu le 20 décembre suivant et fut libérée le 23 décembre. Elle retourna dans sa famille à Suèvres.
Elle mourut le 18 octobre 1895 à Paris (XXe arr.).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article211548, notice BOURREAU Geneviève [et non Madeleine], épouse Trompesauce [et non Trompsauce] par Pierre-Henri Zaidman, version mise en ligne le 8 février 2019, dernière modification le 27 septembre 2021.

Par Pierre-Henri Zaidman

SOURCES : Arch. PPo., Ba 370/371. — Arch. Min. Guerre, GR 8 J 165 et GR 8 J 509-512. — Arch. Dép. Oise, 2 YP 27. — Arch. Paris V4E 10704 (3747). — Base de données de Jean-Claude Farcy. — Claudine Rey, Annie Gayat, Sylvie Pépino. Petit dictionnaire des femmes de la Commune. Éditions le bruit des autres, Limoges, 2013. Les Amis de la Commune de Paris 1871.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément