BRUGIÈRE Henri

Par Eric Panthou

Né le 10 juillet 1922 à Messeix (Puy-de-Dôme), mort des suites de ses blessures au combat le 16 août 1944 à Ussel (Corrèze) ; mineur ; résistant au sein des Francs-tireurs et partisans (FTP).

Henri Brugière habitait la commune minière de Messeix à la limite de la Corrèze. Il était lui-même mineur.
Il rejoignit la résistance au sein de la 2330e Compagnie FTP, 6éme bataillon de la Corrèze sous la direction du lieutenant Mathieu, alias Henri Chaillon. Cette compagnie agissait dans un secteur aux limites de la Corrèze et du Puy-de-Dôme, recrutant notamment de nombreux mineurs du bassin de Messeix.
Le 13 août, FTP et officiers de l’Armée secrète s’entendent pour attaquer la ville d’Ussel qui servait de base à la Brigade Jesser. Les combats vont durer deux jours, les 15 et 16 août. Les pertes allemandes sont de 8 morts, 15 blessés et 88 prisonniers. Du côté des maquisards, l’AS compte 3 morts et 11 blessés et les FTP 3 morts et 16 blessés.
André Brugière fut mortellement blessé lors de cette attaque. Il est mort à l’hôpital d’Ussel à 10 heures. Il a été reconnu "Mort pour la France".
Son nom figure sur le monument aux Morts à Messeix

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article211598, notice BRUGIÈRE Henri par Eric Panthou, version mise en ligne le 9 février 2019, dernière modification le 16 avril 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : AVCC : AC 21 P 34808. Dossier Henri Brugière (non consulté) .— https://fr.wikipedia.org/wiki/Combat_d%27Ussel .— MémorialGenweb .— état civil Ussel.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément