ARNAUD Sonia [née GHITIS]

Par Daniel Grason

Née le 20 novembre 1906 à Gochitza (Ukraine), morte à Auschwitz (Pologne) ; pharmacienne ; victime de l’antisémitisme.

Fille de Joseph et de Sophie née Scheremeth, Sonia Arnaud vivait 209 rue Saint-Maur à Paris (XIe arr.) Elle a été appréhendée le 10 mars 1944 vers 10 heures 25 alors qu’elle se présentait au domicile de Denise Soleilbeau 12 rue Olier à Paris (XVe arr.). Cette dernière militante trotskyste de la IVe Internationale, avait été interpellée le 8 mars 1944 à 20 heures par des policiers.
Le commissaire de police écrivit le 1er avril 1944 à propos de Sonia Arnaud née Ghitis qu’ « aucune participation à l’action trotskyste n’ayant pu être relevée à son encontre, mais attendu qu’elle ne porte pas l’étoile réglementaire et se trouve de ce fait en situation irrégulière au regard du statut des israélites, elle a été consignée au Dépôt à la disposition de votre service. » Il s’agissait du service juif.
Le 13 avril 1944, Sonia Arnaud était dans le convoi n° 71 de 1500 déportés à destination d’Auschwitz (Pologne), 265 furent gazés dès l’arrivée au camp de concentration. L’armée Soviétique libéra le camp le 27 janvier 1945, du convoi, 105 déportés dont 70 femmes étaient vivants. Le nom de Sonia Arnaud a été gravé sur le mur des noms au Mémorial de de la Shoah 17 rue Geoffroy-l’Asnier à Paris (IVe arr.).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article211634, notice ARNAUD Sonia [née GHITIS] par Daniel Grason, version mise en ligne le 10 février 2019, dernière modification le 10 février 2019.

Par Daniel Grason

SOURCES : Arch. PPo. GB 85, 77 W 801-263917. – Bureau Résistance GR 16 P 17780 (non homologuée). – Site internet CDJC.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément