CUIRLIK Simon

Par Alain Petit

Né le 3 mai 1918 à Lazorge (Pologne), fusillé le 4 novembre 1942 à Arras (Pas-de-Calais) ; mineur aux mines de Lens ; militant communiste ; résistant FTPF.

Simon Cuirlik
Simon Cuirlik

Militant communiste polonais domicilié à Lens (Pas-de-Calais), Simon Cuirlik adhéra à l’organisation clandestine du Parti communiste sous l’Occupation, puis il prit la fuite le 23 novembre 1941 pour entrer dans l’illégalité sous le pseudonyme de « Jacques ». Devenu le responsable du secteur « C », Simon Cuirlik recruta un groupe de jeunes FTP avec lequel il mena de nombreuses actions. En 1942, Simon Cuirlik semblait chapeauter les petits groupes d’action (4 à 6 hommes) de Noyelles-Godault, dirigé par Florian Richard, de Méricourt et d’Harnes, dirigé par Félix Burczykowski. Simon Cuirlik fut arrêté le 10 septembre 1942 par la gendarmerie et la police d’Hénin-Liétard (venues en soutien des Allemands) dans le bois de La Neuville-de-Phalempin (Nord) en même temps que son groupe. Simon Cuirlik fut remis aux Allemands qui le condamnèrent à mort pour attentats, attaque de fosses et vol de dynamite, et le fusillèrent le 4 novembre 1942 à la citadelle d’Arras.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article21195, notice CUIRLIK Simon par Alain Petit, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 30 septembre 2020.

Par Alain Petit

Simon Cuirlik
Simon Cuirlik

SOURCES : Arch. Dép. Pas-de-Calais, M 5022/2, 1Z677, 1Z687, 1Z1304. — Notes de Francis Calvet (consultation des Arch. Dép. Nord)..

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément