CUMERO Jean, Marius, Rosaire

Par Jacques Girault

Né le 24 septembre 1905 à Vallauris (Alpes-Maritimes), mort le 7 décembre 1982 à Grasse (Alpes-Maritimes) ; instituteur ; syndicaliste ; militant socialiste puis communiste des Alpes-Maritimes ; conseiller général du canton de Grasse en 1945 ; adjoint au maire de Grasse (1945-1947, 1959-1965).

Fils d’un mouleur en poterie et d’une épicière, Jean Cumero entra à l’École normale d’instituteurs de Nice en 1923. Il enseigna successivement au lycée d’Alep (Syrie) en 1927-1929, puis dans les Alpes-Maritimes à Antibes (1929-1931), au Plan-de-Grasse (1931-1937), à Grasse (1937-1940). Il se maria en août 1931 à Vallauris, avec une institutrice. Ils eurent deux enfants.
Membre de la Fédération unitaire de l’Enseignement, puis après 1935, du Syndicat national des instituteurs, Cumero fut conseiller syndical pendant deux ans.
Adhérent au Parti socialiste SFIO en 1933, membre de la tendance de La Bataille socialiste, secrétaire de la section de Grasse, secrétaire fédéral adjoint, Cumero, candidat dans le canton de Grasse pour le conseil d’arrondissement en octobre 1937, après le désistement communiste, il fut battu de 37 voix au deuxième tour.
Mobilisé à Toulon (Var) dans l’Infanterie coloniale en septembre 1939, par arrêté préfectoral du 13 novembre 1940, Cumero fut déplacé d’office comme instituteur à Drap où il organisa l’enseignement agricole. Membre des Francs-Tireurs et Partisans et du Front national, il retrouva son poste à Grasse après la Libération et devint directeur d’école jusqu’à sa retraite en 1965.
Cumero adhéra au Parti communiste en 1943. Il fut par la suite le secrétaire de la section communiste de Grasse. Il collabora au Cri des travailleurs et au Patriote de Nice.
Il devint conseiller général du canton de Grasse en 1945 et fut membre de la Commission départementale. Il ne fut pas réélu en 1949. Il fut par la suite candidat dans les cantons de Saint-Auban, de Bar-sur-Loup (1958 et 1964) et de Grasse (1955 et 1961).
Adjoint au maire de Grasse sur une liste commune à direction socialiste (docteur Colomban) en mai 1945, Cumero fut réélu conseiller municipal et cinquième adjoint en mars 1959 sur la liste à direction socialiste (Honoré Lions). Il présidait la Société des chasseurs de l’arrondissement de Grasse à son décès.
Candidat communiste aux élections législatives dans la sixième circonscription (Grasse), Cumero obtint, en 1958, 10 305 voix (24,38 % des suffrages exprimés), puis 11 429 sur 56 943 inscrits, et, en 1962, 11 342 (27,39 % des suffrages exprimés), puis 16 175 voix (35,57 %).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article21205, notice CUMERO Jean, Marius, Rosaire par Jacques Girault, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 6 avril 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Alpes-Maritimes, 1T. — Renseignements fournis par l’intéressé. — Notes Roland Andréani. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément