SÉVENIER André

Par Francis Barbe, Michel Thébault

Né le 5 mai 1926 à Alès (Gard), exécuté sommairement le 14 août 1944 aux Portes-les-Valence (Drôme) ; résistant du Teil (Ardèche).

Fils d’un marchand de charbon et transporteur du Teil (Ardèche), André Sévenier était un jeune résistant FFI blessé admis dans un hôpital de Valence. Il fut enlevé avec deux autres de ses camarades (André Chauffangeon, originaire de la Loire, et un inconnu) par des Allemands pour venger l’un des leurs. Ils ont été fusillés à la Gravière de Portes-les-Valence le 14 août 1944. Il était âgé de 18 ans.

Il obtint la mention mort pour la France et le statut Interné-Résistant (DIR). Son nom est inscrit sur le monument aux morts du Teil et sur la stèle des fusillés de Portes-les-Valence.



Portes-lès-Valence (Drôme), 8 juillet 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article212170, notice SÉVENIER André par Francis Barbe, Michel Thébault , version mise en ligne le 18 février 2019, dernière modification le 11 janvier 2021.

Par Francis Barbe, Michel Thébault

SOURCES : SHD Vincennes GR 16 P 546851 et SHD Caen AC 21 P 674597 (à consulter) — René Ladet, Ils ont refusé de subir, 1987, p. 341. — Stèle des fusillés Portes. Monuments du Teil et mémoire familiale. — Mémoire des Hommes — Mémorial genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément