CORDAT René, Fernand, Joseph [pseudonyme dans la résistance : Matéo]

Par Michelle DESTOUR

Né le 2 septembre 1920 au Puy-en-Velay (Haute-Loire), mort au combat le 20 juillet 1944 à Saint-Paulien (Haute-Loire) ; résistant des Francs-Tireurs et Partisans (FTP) du camp Wodli en Haute-Loire.

Fils de Pierre, Joseph, Antoine, Michel, ajusteur et de Mélanie, Elisa Sartre, René Cordat habitait Saint-Etienne (Loire).
Il rejoignit la résistance au sein des FTP.

René est mort au combat contre les Allemands à Saint-Paulien lors des combats les opposants aux maquisards du camp Wodli .
Il a été reconnu Mort Pour La France. son nom figure sur la stèle commémorative du lieu-dit Champagne à Saint-Paulien.
Il possède un dossier aux Archives des Victimes des conflits contemporains sous le nom de Cordat et un second sous le nom de Auguste, René Cordelet.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article212213, notice CORDAT René, Fernand, Joseph [pseudonyme dans la résistance : Matéo] par Michelle DESTOUR, version mise en ligne le 20 février 2019, dernière modification le 24 avril 2021.

Par Michelle DESTOUR

Sources : AVCC : AC 21 P 48582. Dossier René Cordat (non consulté) et AC 21 P 48600. Dossier Auguste René Cordelet (non consulté).— SHD Vincennes : GR 16 P 142162. Dossier René Cordat (non consulté) .— Roger Maurin, "Les combats du 20 juillet 1944 à Saint-Paulien" in Bulletin historique de la Société académique du Puy-en-Velay et de la Haute-Loire, pages 137-147, tome LXXXI, année 2005. – Bernard Capuano, "Itinéraire d’un enfant de Rive-de-Gier "dans La Résistance, Bulletin spécial de l’Amicale des Anciens Résistants et Amis de Rive-de-Gier, année 2013. — Site Mémoire des Hommes. — État-civil du Puy-en-Velay.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément