GAUDELETTE Jean, André, Henri [pseudonyme dans la résistance : Lamolière]

Par Michelle DESTOUR

Né le 17 avril 1913 à Paris (XVIIè arr.) (Ex Seine) ; mort au combat le 10 août 1944 à Saint-Geneys-près-Saint-Paulien (Haute-Loire) ; ingénieur ; lieutenant des Forces Françaises de l’Intérieur (FFI) au sein de l’Armée Secrète (AS).

Fils d’André Gaudelette, né en 1881, et de Nathalie Diane Baillon, née en 1883, Jean Gaudelette s’est marié le 30 novembre 1937 à Bourg-La-Reine (aujourd’hui Hauts-de-Seine) à Mireille, Dora, Lucie Martin, née le 29 mai 1910 au Chambon-de-Tence (Haute-Loire) ; fils de André et de Nathalie, Diane Baillon. Le couple eut deux fils. Jean Gaudelette était ingénieur, vraisemblablement à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine). Il rejoignit la Résistance et l’Auvergne à une date qu’on ignore. Il fut le premier responsable de la Compagnie Y.3 des MUR de la Haute-Loire, remplacé après son décès par Rousel.

Le 10 août 1944, deux véhicules avec à leur bord des officiers de l’Armée Secrète (AS) – Les capitaines Fayolle et Hulot, les lieutenants André et Gaudelette, le médecin-chef Bernard - se dirigeaient vers Lavoute-sur-Loire (Haute-Loire) pour y effectuer une liaison avec des résistants. A la sortie de Saint-Geneys-près- Saint-Paulien, au lieu-dit La Prade, ils se heurtèrent à un convoi allemand à l’arrêt, qui se repliait sur Saint-Etienne, dont ils essuyèrent les tirs d’armes automatiques. Ils quittèrent leurs véhicules et tentèrent de se disperser : le capitaine Hulot fut blessé tandis que Jean Gaudelette était tué et le docteur Bernard fait prisonnier.
Il figure parmi les tués de la Compagnie Barra, des MUR de la Haute-Loire, présente lors de cette attaque. Il figure sur la liste nominative des membres de la compagnie Y.P d’Yssingeaux, parachutages, homologué FFI pour la période du 1er juillet au 10 août 1944.

Jean Gaudelette fut inhumé au Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire) dans le caveau de la famille Trocmé (sans doute la famille du pasteur Trocmé, Juste parmi les Nations). Il est Mort Pour La France et son nom figure sur la plaque commémorative au lieu-dit La Prade et sur la stèle commémorative de Champagne à Saint-Paulien, sur les monuments aux morts de Neuilly-sur-Seine (aujourd’hui Hauts de Seine) et du Chambon-sur-Lignon.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article212217, notice GAUDELETTE Jean, André, Henri [pseudonyme dans la résistance : Lamolière] par Michelle DESTOUR, version mise en ligne le 20 février 2019, dernière modification le 30 décembre 2021.

Par Michelle DESTOUR

Sources : SHD Vincennes, GR 19 P 43/11 : historique de la compagnie Barra. — SHD Vincennes, GR 19 P 43/13 : historique de la compagnie Y.3. — AVCC : AC 21 P 191550. dossier Jean Gaudelette (non consulté) .—SHD Vincennes : GR 16 P 246215. dossier Jean Gaudelette (non consulté) .— Arch. Départ. Haute-Loire : cote 300 J 25. - Site Mémoire des Hommes - Site mémorialgenweb. — Généanet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément