CUISINIER Michel

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 20 août 1921 à Dampierre-sur-Salon (Haute-Saône), exécuté sommairement le 8 mai 1944 à Dampierre-sur-Salon et mort le lendemain à gray (Haute-Saône) ; manouvrier ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Michel Cuisinier était le fils de Lucien François Xavier et de Marie Louise Hérard. Il était marié avec Paulette Gravelet et domicilié avec elle à Vereux (Haute-Saône). Il exerçait le métier de manouvrier à Gray.
Il entra dans la Résistance au Maquis de la Haute Saône.
Capturé par les Allemands, il a été fusillé au bord de la D 70 au sud-ouest de Dampierre-sur-Salon le 8 mai 1944. Conduit à l’hôpital mixte à Gray, il y décéda des suites de ses blessures le 9 mai 1944, à deux heures.
Il obtint la mention « Mort pour la France » portée sur l’acte de décès.
Son nom figure sur le monument aux morts, sur la stèle commémorative à sa mémoire, au bord de la D70, sur la plaque commémorative, dans l’église, à Dampierre-sur-Salon et sur le mémorial de la Résistance, à Vesoul (Haute-Saône).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article212258, notice CUISINIER Michel par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 21 février 2019, dernière modification le 30 juillet 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément