CHEVALIER Maurice [Dictionnaire Algérie]

Par Louis Botella

Employé puis chef de bureau au chemin de fer ; syndicaliste CGT d’Algérie.

Employé principal à Alger, Maurice Chevalier figura, au cours de l’automne 1928, sur la liste des candidats présentés par la CGT lors de l’élection des membres du Conseil supérieur des chemins de fer en Algérie. Il fut élu.

Chef de bureau au service exploitation à Alger, il était à nouveau candidat, en avril 1948 et en juillet 1949, auprès, respectivement, du comité mixte collectif du personnel des services centraux et des bureaux des arrondissements des chemins de fer en Algérie et chef du service Exploitation de ces chemins de fer.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article212272, notice CHEVALIER Maurice [Dictionnaire Algérie] par Louis Botella, version mise en ligne le 21 février 2019, dernière modification le 4 octobre 2021.

Par Louis Botella

SOURCES : La Tribune des cheminots, organe de la Fédération nationale [CGT] des travailleurs des chemins de fer, 1er décembre 1928 (Institut d’histoire sociale de la Fédération CGT des cheminots). — Le Cheminot Algérien, organe officiel de l’Union d’Algérie [CGTU puis CGT], avril 1948, juin-juillet 1949 (BNF Gallica).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément