ROZIERES Frédéric, Marcelin

Par Patrick Bec

Né le 6 juillet 1884 à Albaret-Sainte-Marie (Lozère), massacré par les Allemands le 20 juin 1944 aux Souchayres, près de Pouzols de Faverolles, commune de Val-d’Arcomie (Cantal) ; cultivateur ; victime civile.

Frédéric, Marcelin Rozières était le fils de Jean-Pierre Rozières et de Agnès Reversat, cultivateurs, fermiers au château du Chassan, commune de Faverolles (aujourd’hui Val d’Arcomie). Il s’était marié à Faverolles le 24 janvier 1914 avec Catherine Farges, originaire de Pouzols de Faverolles, domestique. Il était cultivateur avec sa femme et ils étaient occupés tous les deux à labourer un champ le mardi 20 juin 1944 lorsqu’un obus tiré depuis les environs d’Anglards-de-Saint-Flour (Cantal) par les troupes allemandes, les tua, elle, devant les bœufs, lui tenant la charrue, sans que les bêtes ne soient touchées. Il avait 60 ans.

La mention "Mort pour la France" est portée sur son acte de décès.

Son nom et celui de sa femme ont été gravés sur une stèle initialement érigée dans le champ puis déplacée devant le mur d’un jardin de Pouzols de Faverolles.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article212276, notice ROZIERES Frédéric, Marcelin par Patrick Bec, version mise en ligne le 21 février 2019, dernière modification le 7 mars 2021.

Par Patrick Bec

SOURCES : Eugène Martres, Le Cantal de 1939 à 1945 - Les troupes allemandes à travers le Massif Central, Cournon, De Borée 1993 .— Jean Favier, Mémorial du réduit de la Truyère, Aurillac, Union des ACVG - CVR du Cantal, Musée de la Résistance d’Anterrieux, 2008 . — Mgr de La Vaissière, Les journées tragiques dans le diocèse de Saint-Flour, Imprimerie Clavel, St-Flour 1944 . — MémorialGenWeb .— État civil (AD 15).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément