TEISSIER Marie Louise Regina, dite Eleonore, Nonore

Par Rolf Dupuy, Marianne Enckell

Née le 6 mars 1886 à Toulon, morte en juillet 1969 à Golfe-Juan ; commerçante, corsetière, anarchiste.

Fille de Claude Marius Teissier et de la militante Marie Andrieux (Marie de Saint Rémy), Eleonore Teissier dite Nonore était membre dans les années 1930 du groupe d’études sociales de Nice adhérant à l’Union anarchiste et animé par Jean et Yvonne Lhuillier. Martial Desmoulins, qui la rencontra à cette époque, en gardait le souvenir d’une "gentille Arlésienne qui n’avait pas perdu son accent chantant, une brunette appétissante, très écoutée par les habitués de ce groupe... tous un peu amoureux d’elle".
Eleonore Teissier (parfois orthographié Tessier ou Teyssier) résidait depuis 1914 à Nice, 14 boulevard Mac Mahon, où elle était établie comme commerçante en corsets. Elle était notamment en contact avec Sébastien Faure et Stackelberg.
Fin 1937, suite au départ de l’UA de Henri Roques pour le groupe Nouvel âge, elle reprit la vente à la criée du Libertaire dont ce dernier s’occupait auparavant de la diffusion dans sa librairie.
En 1938 elle était également adhérente de la Solidarité internationale antifasciste (SIA), comme son compagnon Robert Louzon. Le 13 mai 1938 elle avait été membre du bureau de la conférence organisée par l’UA, tenue par Maurice Doutreau sur le sujet « Pouquoi nous ne tendrons pas la main aux catholiques » à laquelle assistèrent selon la police environ 150 personnes.
« Nonore », qui avait une résidence aux environs de Nice, tenait chaque dimanche table ouverte "pour les vieux copains" et hébergea un très grand nombre de compagnons de passage – Sébastien Faure, Marestan, Lecoin, Delesalle... – ou "en cavale" : "L’entraide pour elle n’était pas un vain mot, elle fut aussi victime de ceux que nous appelions les pigeons voyageurs."
Jusqu’à sa retraite en 1965, elle servit de boîte aux lettres à "tous les copains de l’ancien et du nouveau monde".
Eleonore Teissier, qui était divorcée Coulomb, fut depuis 1936 la compagne de Robert Louzon. Elle est décédée à Golfe Juan en juillet 1969.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article212335, notice TEISSIER Marie Louise Regina, dite Eleonore, Nonore par Rolf Dupuy, Marianne Enckell, version mise en ligne le 22 février 2019, dernière modification le 9 juin 2020.

Par Rolf Dupuy, Marianne Enckell

SOURCES : AD Alpes Maritimes 4M0519 — Arch. Nat. 20010216/201 – Espoir, 14 septembre 1969 (La mort d’une anarchiste / Martial Desmoulins) — « Souvenirs ou la fin d’une vie par Martial Desmoulins » (qui l’appelle "Honoré"), Bulletin du CIRA, Marseille, n°19-20, mai 1983 – Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément