LYONS Léonie [LYONS Léonie, Anne, Marie, épouse EUZIĖRE

Par Marie-Cécile Bouju

Née le 25 juillet 1903 à Toulon (Var), institutrice, résistante.

Fille de Joseph Lyons et de Marie Bruny, Léonie Lyons est devenue institutrice, après avoir obtenu le brevet supérieur.
Le 6 août 1927, Léonie Lyons épousa Louis Euzière. Le couple eut une fille Maryse, née en 1928.
Au début de l’occupation, Léonie Euzière était en poste à Courmes (Alpes-maritmes). Au début de l’année 1941 le couple Euzière entra en résistance (groupe de résistance Robert). Le 21 février 1941, à la demande de Bassompierre, Léonie Euzière fit l’objet d’une enquête de l’inspection académique : elle avait refusé d’accrocher le portrait de Pétain dans sa classe. Par la suite, elle refusa d’adhérer à la légion. Menacée de révocation (réclamée par Darnand et Bassompierre), Léonie Euzière fut déplacé à Grasse (Alpes-maritimes) le 1er juillet 1941, par arrêté préfectoral le 25 juin 1941.
Le 6 mars 1942, Léonie Euzière adhéra à Combat et au CFLN (tout comme son époux, sous le pseudonyme de Robert). Elle fit également partie du réseau Action R2 Archiduc. Elle fut agent de liaison, agent de renseignement, responsable de transport de message radio d’octobre 1943 à 1944, de transport d’armes, de faux papiers, de ravitaillement. De janvier 1943 à août 1944, elle a également transporté et diffusé des tracts et des journaux clandestins (Combat, Défense de la France, le Cri des travailleurs, l’Espoir). A partir 1943, elle était membre de la section atterrissage et parachutage du BCRA.
Léonie Euzière a été décorée de la médaille de la résistance en 1946.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article212383, notice LYONS Léonie [LYONS Léonie, Anne, Marie, épouse EUZIĖRE par Marie-Cécile Bouju, version mise en ligne le 24 février 2019, dernière modification le 24 février 2019.

Par Marie-Cécile Bouju

SOURCE : SHD GR 16 P 381215.

Version imprimable Signaler un complément