OLAGNON Charles, Louis, Étienne

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 16 mars 1899 à Jeurre (Jura) ; mort sous la torture le 19 juillet 1944 à Dortan (Ain) ; tapissier ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Charles Olagnon était le fils de Désiré, tourneur et de Eugénie Lançon, sans profession. Il se maria le 31 juillet 1923 avec Yvonne Maria Palmyre Maréchal-Oebram. Il exerçait le métier de tapissier.
Après l’offensive allemande "Treffenfeld" du 12 juillet 1944 à Dortan destinée à anéantir les résistants et le massacre de civil qui s’ensuivit, la chasse aux maquisards se poursuivit.
Le mercredi 19 juillet 1944 seize maquisards capturés au lieu-dit Le Fouget dans la forêt d’Échallon arrivaient à Dortan en camion à 23 heures. Ils furent torturés dans le parc du château jusqu’à ce que mort s’ensuive. Charles Olagnon était parmi eux. Le lendemain, un officier allemand donnait l’ordre aux otages de se rendre au château, le village devant être incendié.
Il n’a pas été trouvé d’acte de décès à son nom dans les registres de la commune de Dortan.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).
Son nom figure sur le mémorial devant le château, à Dortan et sur le monument aux morts, à Oyonnax (Ain).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article212533, notice OLAGNON Charles, Louis, Étienne par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 28 février 2019, dernière modification le 2 octobre 2019.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Progrès de l’Ain et du Jura du 21 juillet 2016. — Musée de la Résistance 1940-1945 en ligne Mémorial du Martyr, Dortan (Ain).— Mémorial Genweb. — État civil (acte de naissance).

Version imprimable Signaler un complément