LE FRAPPER Louis

Par Michel Gorand

Né le 24 novembre 1915 à Camors (Morbihan), massacré le 31 aout 1944 à Mareuil-sur-Cher (Loir-et-Cher) ; cultivateur.

Fils de Pierre Marie Le Frapper et de Marie Louise Le Croller, son épouse ; Louis Le Frapper était célibataire et cultivateur à Mareuil-sur-Cher. Le 31 août 1944 dans l’après-midi, un groupe de répression de soldats allemands en provenance de Saint-Aignant (Loir-et-Cher), arriva dans le quartier de l’Herpinière, commune de Mareuil-sur-Cher, incendia deux maisons dont celle de Louis Le Frapper qu’elle arrêta ; son corps, torturé et fusillé, fut retrouvé, le soir à La Croix de Bagneux sur la commune de Mareuil-sur-Cher et déclaré mort vers 18h30. Déclaration de décès, le 1er septembre, de Firmin Barbier, cultivateur à Mareuil-sur-Cher. Louis Le Frapper fut reconnu « Mort pour la France » en août 1945, dossier SGAC n°49705.


Mareuil-sur-Cher (Loir-et-Cher), le 31 août 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article212676, notice LE FRAPPER Louis par Michel Gorand, version mise en ligne le 3 mars 2019, dernière modification le 3 mars 2019.

Par Michel Gorand

SOURCES : n° 16 du registre des décès de Mareuil-sur-Cher. — Yves Chauveau-Veauvy, Été 44, Nord Indre. Sud Loir-et-Cher. 1993, p. 141-144.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément