RAZIN Joseph, Léon

Par Annie Pennetier, Michel Thébault

Né le 15 janvier 1871 à Verrie (Maine-et-Loire), abattu par un soldat allemand le 12 août 1944 aux Alleuds, aujourd’hui Brissac-Loire-Aubance (Maine-et-Loire) ; forgeron ; victime civile.

Joseph Razin était le fils de Jean Razin âgé de 27 ans secrétaire de mairie et d’Adèle, Joséphine Gautreau âgée de 24 ans. Il apprit le métier de forgeron et s’engagea dans l’armée pour 3 ans en janvier 1891 à la mairie de Tours. Canonnier ouvrier il fut promu maître ouvrier en juillet 1893 et démobilisé en janvier 1894. Il se maria avec Joséphine, Henriette Hétreau. Le couple fut à partir de 1897 domicilié au bourg des Alleuds où Joseph Razin exerça le métier de forgeron. Père de six enfants dès 1905 il fut dispensé de toute activité militaire et ne fut pas mobilisé en août 1914. En 1944, âgé de 73 ans, il était toujours domicilié aux Alleuds.

Au mois d’août 1944, la IIIème Armée américaine du général Patton, progressant rapidement au nord de la Loire, parvint dans les environs immédiats d’Angers (Maine-et-Loire) dès le 7 août (la ville étant libérée le 10 août). Tours plus à l’est fut libérée le 15 août. Les routes vers le nord et la région parisienne se trouvèrent par la même coupées. Cependant l’armée alliée, pour des raisons stratégiques (privilégiant une avance rapide vers le nord et l’est), ne franchit pas le fleuve, confiant la sécurité de son flanc droit aux forces des F.F.I. Des unités allemandes en position défensive sur la rive sud du fleuve eurent l’ordre de s’y maintenir afin de protéger le repli général des forces du sud-ouest. C’est dans ce contexte que Joseph Razin fut abattu le 12 août 1944 à 7 heures par des soldats allemands venant de Doué-la-Fontaine, se dirigeant vers la Loire et passant aux Alleuds à quelques kilomètres des Ponts-de-Cé (Maine-et-Loire), au sud d’Angers.

Il obtint la mention Mort pour la France et son nom est inscrit sur le monument aux morts des Alleuds. Sa tombe au cimetière des Alleuds, sépulture famille Razin-Étreau, porte l’inscription : "Souvenir douloureux de Joseph RAZIN tué lâchement par un allemand le 12/08/1944 à l’âge de 73 ans."

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article212750, notice RAZIN Joseph, Léon par Annie Pennetier, Michel Thébault, version mise en ligne le 4 mars 2019, dernière modification le 6 janvier 2022.

Par Annie Pennetier, Michel Thébault

SOURCES : Arch. Dép. Maine-et-Loire, état civil et registre matricule, dossier 140 W 97 ( crimes de guerre). — Marc Bergère Une société en épuration, Épuration vécue et perçue en Maine-et-Loire. De la Libération au début des années 50. Éditeur Presses Universitaires de Rennes. 2004 — Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément