AUSSEL Jean, Baptiste, Roger

Par Anne Verdet, Dominique Tantin

Né le 13 septembre 1908 à « Poudens », commune de Dégagnac (Lot), exécuté sommairement le 30 juin 1944 au lieu-dit Pont de Nuzéjouls, commune de Boissières (Lot) ; employé à la Société nationale des chemins de fer français ; résistant au sein du réseau Résistance-Fer (FFC) et dans le Corps franc Pommiès de l’Organisation de Résistance de l’Armée (CFP-ORA), Brigade Cramaussel, Bataillon Wurtenstein.

Jean Aussel était le fils d’Antoine Aussel, agriculteur, et de Pauline Bazillou. Il habitait Gourdon et avait épousé Marie-Céline Cance le 12 janvier 1935, à Leyme (Lot). Il était père de deux enfants.
Le 17 septembre 1934, Jean Aussel entra à la Compagnie du Paris-Orléans comme auxiliaire au service de la Voie à Dégagnac. En août 1936, il fut commissionné comme cantonnier, et pendant l’Occupation il était en poste à Saint-Clair.
Il s’engagea dans la Résistance-Fer (réseau FFC) et aurait servi au sein du CFP-ORA.
Arrêté le 29 juin alors qu’il apportait le courrier au bureau de la SNCF, il fit partie des vingt-deux otages, arrêtés à Gourdon, et exécutés sommairement par un détachement de la Wehrmacht et de la Sipo-SD le 30 juin 1944, vers 17h 30, au lieu-dit Pont de Nuzéjouls, commune de Boissières (Lot).
La mention Mort pour la France lui fut attribuée le 27 novembre 1957. Son nom est inscrit sur le monument aux morts de Gourdon, sur le monument de Boissières, mais il ne figure pas sur le mémorial du CFP de Castelnau-Magnoac (Hautes-Pyrénées).


Voir Boissières (Lot), Pont de Nuzéjouls, 30 juin 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article212789, notice AUSSEL Jean, Baptiste, Roger par Anne Verdet, Dominique Tantin , version mise en ligne le 4 mars 2019, dernière modification le 4 mars 2019.

Par Anne Verdet, Dominique Tantin

SOURCES : Archives du musée de la Résistance, de la Déportation et de la Libération du Lot, Cahors. — État civil. — Michel Chabaud, Le 30 juin 1944 à Boissières…, Boissières, dactylographié, 1994. — Hervé Barthélémy et Clément Gosselin in Cheminots victimes de la répression 1940-1945 Mémorial, sous la direction de Thomas Fontaine, éd. Perrin/SNCF, Paris, 2017, p. 96. — À consulter ultérieurement : Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 23739.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément