MILORD Léonard - dit Léon

Par Dominique Tantin, Isabel Val Viga

Né le 20 février 1882 à Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne), massacré le 10 juin 1944 à Oradour-sur-Glane ; menuisier-charpentier puis restaurateur ; victime civile.

Hôtel - Restaurant Milord, Oradour-sur-Glane
Hôtel - Restaurant Milord, Oradour-sur-Glane
crédit : Isabel Val Viga

Léonard - dit Léon Milord était le fils de Léonard (né le 13 octobre 1850 et décédé le 8 mai 1926, à Oradour-sur-Glane), menuisier, et de son épouse Marie née Compain (née le 26 novembre 1852 et décédée avant 1921), sans profession, domiciliés au Bourg d’Oradour-sur-Glane. Ses parents s’étaient mariés le 4 novembre 1871 à Oradour-sur-Glane.
Il était le cinquième d’une fratrie de neuf enfants, Léonard Jean (28 septembre 1872 et décédé le 16 septembre 1943) époux d’Anne Desourteaux, Louise (née le 19 août 1874) épouse de Pierre Verger, Marie Jeanne (née le 16 février 1876 et décédée en 1904) épouse de Pierre Durieux, Pierre (né le 29 janvier 1878) époux de Marie Marsaudon, Auguste (né le 21 mai 1884) époux de Léontine Beaubelicou*, parents de François Léonard René* époux de Juliette Hermine Vignal* (parents de Robert François*), les jumelles Jeanne (née le 30 novembre 1887 et décédée le 24 janvier 1888) et Marie Marguerite (née le 30 novembre 1887 et décédée le 22 mai 1893), Martial (né le 10 mai 1891 et décédé le 7 mai 1893), Oradour-sur-Glane.
Après avoir satisfait à ses obligations militaires (1904-1906 dans le 138e RI à Magnac-Laval), le 22 août 1907 à Oradour-sur-Glane, il épousa Mélanie Marguerite Gourinat* (née le 11 janvier 1890, à Oradour-sur-Glane). De cette union naquirent deux garçons, Théophile (né le 7 mars 1909) époux d’Angèle Renée Martin, Victor Léon* (né le 13 juillet 1914), époux de Mélanie Hélène Brun, parents de Nicole* et Marie Claude*, tous les deux nés à Oradour-sur-Glane.
Léonard Milord fut mobilisé en février 1915 et servit dans le 9e Bataillon de Chasseurs avant d’être détaché en avril 1916 aux travaux métalliques à Bordeaux, puis de servir à nouveau dans l’infanterie (222e puis 299e RI) de septembre 1917 à mars 1919.
Il était domicilié avec sa famille au Bourg d’Oradour-sur-Glane, où ils tenaient un Hôtel-Restaurant.
Le 10 juin 1944, toute la famille Milord se réunit à Oradour-sur-Glane, pour célébrer le Dimanche, le baptême de Robert François*, le dernier né de la famille.
Il fut victime du massacre perpétré par les SS du 1er bataillon du 4e régiment Der Führer de la 2e SS-Panzerdivision Das Reich, mitraillé puis brûlé avec son fils et une partie de sa famille dans l’une des six granges dans lesquelles les hommes furent massacrés. Son neveu fut mitraillé puis brûlé dans la Boulangerie Bouchoule dans laquelle ses hommes furent massacrés, son corps fut identifié. Son épouse, ses petites-filles, sa belle-sœur et une partie de sa famille furent brûlées dans l’église avec l’ensemble des femmes et des enfants d’Oradour-sur-Glane. Sa belle-fille fut mitraillée, son corps fut retrouvé et identifié au hameau de la Brégère par M. Brun, de Séguières, dans l’après-midi du 14 juin.
Léonard Milord obtint la mention « Mort pour la France » par jugement du tribunal de Rochechouart du 10 juillet 1945.
Son nom figure sur le monument commémoratif des martyrs du 10 juin 1944 à Oradour-sur-Glane.
Son fils décède le 11 octobre 1984 à Limoges.
Voir Oradour-sur-Glane

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article213157, notice MILORD Léonard - dit Léon par Dominique Tantin, Isabel Val Viga, version mise en ligne le 10 mars 2019, dernière modification le 3 janvier 2020.

Par Dominique Tantin, Isabel Val Viga

Hôtel - Restaurant Milord, Oradour-sur-Glane
Hôtel - Restaurant Milord, Oradour-sur-Glane
crédit : Isabel Val Viga
Hôtel - Restaurant Milord, Oradour-sur-Glane
Hôtel - Restaurant Milord, Oradour-sur-Glane
crédit : Isabel Val Viga
Hôtel - Restaurant Milord, Oradour-sur-Glane
Hôtel - Restaurant Milord, Oradour-sur-Glane
crédit : Isabel Val Viga
Hôtel - Restaurant Milord, Oradour-sur-Glane (avant 1944)
Hôtel - Restaurant Milord, Oradour-sur-Glane (avant 1944)
Hôtel - Restaurant Milord, Oradour-sur-Glane (avant 1944)
Hôtel - Restaurant Milord, Oradour-sur-Glane (avant 1944)
Hôtel - Restaurant Milord, Oradour-sur-Glane (avant 1944)
Hôtel - Restaurant Milord, Oradour-sur-Glane (avant 1944)
source : édition Mercier

SOURCES : Liste des victimes, Centre de la Mémoire d’Oradour-sur-Glane. — Guy Pauchou, Dr Pierre Masfrand, Oradour-sur-Glane, vision d’épouvante, Limoges, Lavauzelle, 1967, liste des victimes, pp. 138-194. — MémorialGenWeb. — Archives État civil de la Haute-Vienne, actes de naissances, mariages, décès, recensements, registre de matricule militaire.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable