DAMOUS Madeleine [née DEMIOT Madeleine]

Par Jean-Pierre Besse

Née le 17 mars 1913 à Saint-Aigny (Indre), morte en déportation vers le 15 mars 1943 à Birkenau ; résistante communiste de Champigny-sur-Marne (Seine, Val-de-Marne).

Madeleine Damous et René Damous
Madeleine Damous et René Damous

Fille de cultivateurs, Madeleine Demiot, une fois son certificat d’études obtenu, aida ses parents dans les travaux des champs puis à quinze ans partit travailler à Paris. Elle épousa,dans sa commune de naissance, le 22 avril 1930, René Damous. Elle était membre de la commission exécutive de France-URSS à Champigny-sur-Marne (Seine, Val-de-Marne) avant la guerre. Elle participa à la résistance au sein des FTP et fut arrêtée en même temps que son mari le 1er avril 1942. Emprisonnée à la Santé puis à Romainville (Seine, Seine-Saint-Denis), elle fut déportée vers Auschwitz dans le convoi du 24 janvier 1943 et mourut peu de temps après au revier de Birkeneau.

Son mari a été fusillé comme otage, le 2 octobre 1943 au Mont-Valérien.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article21354, notice DAMOUS Madeleine [née DEMIOT Madeleine] par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 10 janvier 2020.

Par Jean-Pierre Besse

Madeleine Damous et René Damous
Madeleine Damous et René Damous

SOURCES : DAVCC, Caen. — Charlotte Delbo, Le convoi du 24 janvier, Les Éditions de Minuit, 2002. — État civil. —FMD.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément