DANDRÉ Gabriel [DANDRÉ Jean, dit]

Par Jacques Girault

Né le 16 mars 1900 à Losse (Landes), mort le 14 octobre 1955 à Draguignan (Var) ; brigadier poseur à la Compagnie des chemins de fer de Provence ; militant communiste ; maire de Sillans-la-Cascade (Var) en 1935 et 1945 ; résistant.

Engagé volontairement dans la Marine en 1918, Dandré s’était marié à Rochefort (Charente-Inférieure, Charente-Maritime) en août 1919 et avait trois enfants. Brigadier poseur à la Compagnie des chemins de fer de Provence, il était membre du Parti communiste depuis sa création.
Le 5 mai 1935, élu, sur la liste du « Bloc ouvrier et paysan » aux élections municipales de Sillans-la-Cascade (Var) avec 21 voix sur 52 inscrits, il devint maire de la commune. Délégué à la conférence de la Région marseillaise du Parti communiste en décembre 1935, il était secrétaire de la cellule de la commune et membre du comité de la section communiste de Barjols.
À l’annonce du Pacte germano-soviétique, il donna sa démission du Parti communiste. Dès octobre 1939, il fut remplacé comme les autres élus. Révoqué officiellement le 15 février 1940, il fut interné au centre de séjour surveillé de Saint-Paul d’Eyjeaux (Haute-Vienne), le 21 janvier 1941 et en fut libéré le 6 juillet 1942. Il participa aux luttes des FTPF en 1944 et était le chef local des FFI.
À la Libération, Dandré fut placé à la tête de la délégation municipale. Il retrouva son poste de maire à la suite des élections municipales du 29 avril 1945 où il fut élu, avec 85 voix sur 104 votants sur la « liste d’union républicaine antifasciste ». Il fut renouvelé à son poste en octobre 1947. En 1950, la compagnie le muta à Digne (Basses-Alpes) et il ne se représenta pas en 1953.
Chef de district, délégué du personnel à la Compagnie des chemins de fer de Provence, membre de la commission paritaire, délégué cantonal à l’instruction publique, Dandré fut candidat communiste en septembre 1945 dans le canton de Tavernes pour le conseil général. Battu, il fit demander par Roques, conseiller général communiste de Salernes, le rattachement de sa commune au canton de Salernes. Le conseil général refusa.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article21370, notice DANDRÉ Gabriel [DANDRÉ Jean, dit] par Jacques Girault, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 25 octobre 2008.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Var, 2 M 7.35.3 ; 2 M 7.35.4 ; 4 M 59.4.4 ; 18 M 98 ; 3 Z.2.23. — Presse locale. — Renseignements fournis par J.-M. Guillon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément