DURAN Jean

Par Louis Botella

Cheminot ; syndicaliste CGTU et militant communiste des Hautes-Pyrénées.

Forgeron à Tarbes, Jean Duran figura, en décembre 1928, sur la liste des candidats présentés par la CGTU lors de l’élection des délégués du personnel auprès de la commission de réforme du réseau de chemin de fer du Midi. Secrétaire en 1931 du syndicat CGTU et membre du bureau départemental communiste des Hautes-Pyrénées, Jean Duran, par la suite, devint secrétaire régional. Candidat aux élections législatives de mai 1932, dans la circonscription de Tarbes, il recueillit 2,77 % des voix des électeurs inscrits au premier tour et 1,02 % au second. En avril 1936, son score monta à 5,33 %. Il était secrétaire de la 28e région communiste en 1936-1937.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article213702, notice DURAN Jean par Louis Botella, version mise en ligne le 19 mars 2019, dernière modification le 21 novembre 2020.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Nat. F7/13127, année 1931 et F7/13130, année 1932. — Papiers de B. Cazaubon. — G. Lachapelle, Les Élections législatives de mai 1932, et d’avril-mai 1936. — T. Ferlé, Le communisme en France : organisation, Paris, La Bonne Presse, 1937. — La Tribune des cheminots, organe de la Fédération nationale [CGTU] des travailleurs des chemins de fer, 1er décembre 1928, 15 octobre 1930 (Institut d’histoire sociale de la Fédération CGT des cheminots).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément