BONNEFOY-CLAUDET Léon, Luc, Charles

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 28 janvier 1908 à Morez (Jura), massacré le 21 août 1944 aux [Les] Rousses (Jura) ; douanier ; victime civile.

Charles Bonnefoy était le fils de Louis Ernest et de Berthe Joséphine Poncet. Il était marié avec Marie Marcelle Cordier et domicilié aux Rousses. Il était préposé des douanes aux Rousses.
Dès le début du mois d’août 1944, les maquis tentèrent de libérer le secteur et de couper la retraite aux unités d’occupation. Le 21 août, deux colonnes allemandes en provenance de Gex et de Morez se dirigèrent vers les Rousses pour y faire jonction. Dix-sept maisons furent incendiées. Quinze habitants des Rousses furent pris en otage. Certains tentèrent de s’échapper. Quelques-uns réussirent. Charles Bonnefoy fut abattu par les Allemands, devant sa famille en compagnie de son collègue des douanes André Cordier au lieu-dit "Laudes-Derrière".
Il obtint la mention « Mort pour la France » portée sur l’acte de décès.
Son nom figure sur le monument aux morts des martyrs de 1944, aux Rousses (Jura).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article213863, notice BONNEFOY-CLAUDET Léon, Luc, Charles par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 26 mars 2019, dernière modification le 8 juillet 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Bulletin municipal des Rousses, 21 et 22 août 1944 : les journées tragiques des Rousses.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément