PAGET Joseph, Georges, Zéphirin

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 16 novembre 1893, massacré le 22 août 1944 aux [Les] Rousses ; chantre ; victime civile.

Joseph Paget était le fils d’Herman Delphin et de Maria Adèle Lavoie. Il était marié avec Céline Clémence Prost et domicilié aux Rousses, hameau Le Platelet où il exerçait le métier de cultivateur. Il était chantre de l’église des Rousses.
Dès le début du mois d’août 1944, les maquis tentèrent de libérer le secteur et de couper la retraite aux unités d’occupation. Le 21 août, deux colonnes allemandes en provenance de Gex et de Morez se dirigèrent vers les Rousses pour y faire jonction. Dix-sept maisons furent incendiées. Quinze habitants des Rousses furent pris en otage. Certains tentèrent de s’échapper. Quelques-uns réussirent.
Pris pour un maquisard Joseph Paget fut arrêté chez lui à 9h30 et abattu le 22 août à dix heures au lieu-dit "Le faubourg". Son corps fut retrouvé dix jours plus tard, la tête ouverte par une balle explosive.
Il obtint la mention »Mort pour la France ».
Son nom figure sur le monument aux morts des martyrs de 1944, aux Rousses (Jura).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article213871, notice PAGET Joseph, Georges, Zéphirin par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 26 mars 2019, dernière modification le 9 juillet 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Journal "Le Progrès", article du 25 mars 2019.— Bulletin municipal des Rousses, 21 et 22 août 1944 : les journées tragiques des Rousses.— Mémorial Genweb.—État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément