FAVIER Auguste [FAVIER Auguste, François, Xavier]

Par Marie-Cécile Bouju

Né le 27 mars 1898 et mort le 16 juin 1951 à Lyon (3e arr. Rhône), dessinateur, photograveur, résistant.

Fils de Jules Favier, employé, et de Félicie Derbier, Auguste Favier, qui avait suivi des cours du soir à l’Ecole des Beaux-Arts de Lyon, aspirait à devenir dessinateur. La volonté familiale l’obligea à devenir photograveur.
Favier fut mobilisé le 16 avril 1917. Il fut décoré de la médaille interalliée de la victoire et de la croix de guerre. Appelé en septembre 1939 comme brigadier chef, il semble qu’il reçut à nouveau la croix de guerre.
Favier habita Lyon de 1922 à 1934, puis Villeurbanne jusqu’en 1938, où il déménagea à nouveau Lyon, 4 rue Camille.
En 1941, Favier s’engagea dans la résistance à Lyon. Il entra dans le réseau Gallia le 1er mars 1943. Son activité principale consista en la fabrication de clichés et cachets pour les faux papiers utiles à l’évasion de prisonniers de français.
Arrêté le 29 septembre 1943, Favier fut torturé. Après avoir été détenu à Montluc puis à Compiègne, il fut déporté le 12 décembre 1943 à Buchenwald. Il rencontra Pierre Mania avec qui il se lia d’amitié : ensemble ils dessinent clandestinement -Favier avait commencé à dessiner dès son incarcération à Montluc. Il fut libéré le 11 avril 1945. Malgré son état, il souhaita rester avec les services sanitaires pour aider sur place ses camarades de déportation.
A son retour à Lyon, son état physique nécessita un traitement en Suisse, à Davos.
Favier, comme Boris Taslitzky, avait réussi à ramener ses dessins de Buchenwald. Mania, Taslitzky et lui les publièrent à Lyon en 1946 dans Buchenwald, scènes prises sur le vif des horreurs nazies.
Favier décéda en 1951 des suites de sa déportation. Il a été reconnu "mort pour la France" en 1952.
Auguste Favier avait épousé Marie Antoinette Gaudin le 8 décembre 1923 à Lyon (6e arr.). Devenu veuf, il épousa en seconde noce Georgette Korinou le 4 mars 1948 à Lyon (3e arr.). Il était père de quatre enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article214029, notice FAVIER Auguste [FAVIER Auguste, François, Xavier] par Marie-Cécile Bouju, version mise en ligne le 30 mars 2019, dernière modification le 6 mai 2019.

Par Marie-Cécile Bouju

SOURCE : SHD GR 16 P 218688 ; - Arch. Mun. Lyon acte de naissance, 2 E 1795 et acte de décès, 2 E 3087 [en ligne] ; - Arch. Nat. F21 6827 ; - Arch. Rhône registre matricule n°1732, 1 Rp 1857 (1918) [en ligne] ; - Notice, Association française Buchenwald Dora et kommando [en ligne].
ŒUVRE : Buchenwald, scènes prises sur le vif des horreurs nazies, 78 planches dessinées par A. Favier, P. Mania, B. Taslitzky. Préface de C. Pineau. Textes de P. Mania. Lyon : J.-L. Sibert (Impr. artistique en couleurs), 1946. In-fol. noir et coul.
Portrait de Mistress Saunders, acheté par l’Etat en 1947.

Version imprimable Signaler un complément