ROUBAULT Marcel

Par Benjamin Riviale

Né le 11 mai 1905 à Angoulême (Charente), mort le 18 avril 1974 à Fréjus (Var) ; professeur ; militant socialiste, secrétaire de la fédération de Meurthe-et-Moselle SFIO, PSA (CAP 1959), PSU (CPN 1960-1961), puis Mouvement réformateur.

Fils de Louis Roubault, professeur au lycée, et de Anne Marie Dupuy, sans profession, Marcel Roubault se maria le 26 juillet 1929 à Paris (Xe arr.) avec Henriette Clémence Lacostère.

Géologue, il fut fondateur de l’École nationale supérieure de géologie de Nancy.

Délégué de sa fédération de Meurthe et Moselle au Conseil national extraordinaire de la SFIO de mai 1954, il s’y exprima publiquement pour la première fois et s’opposa vigoureusement à la CED, au nom de son engagement socialiste (alors vieux de trente ans à l’en croire), tourné vers le pacifisme et le désarmement, et de sa crainte de voir son parti contraint, la CED adoptée, de voter systématiquement des crédits de défense et d’entériner le développement du nucléaire militaire français. Il appela aussi de ses vœux la paix en Indochine, et attira l’attention de ses camarades sur la nécessité d’une nouvelle politique, notamment économique, en Afrique du Nord. Guy Mollet argumenta vivement avec lui, accusant ses propositions d’aboutir à un désarmement unilatéral, et de prôner le neutralisme.

À nouveau délégué lors du congrès extraordinaire de janvier 1956, il souscrit, au nom des années qu’il avait passé en Algérie, aux analyses d’Oreste Rosenfeld. Réaffirmant son opposition à l’armement nucléaire, il prôna en revanche le développement européen du nucléaire civil.

Au congrès de Toulouse de 1957, il fut élu au comité directeur.

Il participa au premier congrès du Parti socialiste autonome à Montrouge en 1959, en tant que délégué de la fédération de Meurthe-et-Moselle. Il y fut élu membre de la CAP.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article214031, notice ROUBAULT Marcel par Benjamin Riviale, version mise en ligne le 30 mars 2019, dernière modification le 28 mars 2021.

Par Benjamin Riviale

SOURCES  : Arch. Nat. 581AP/1 ; Conseil national extraordinaire de la SFIO, 29 et 30 mai 1954 ; Congrès national extraordinaire de la SFIO, 14 et 15 janvier 1956 ; Congrès national de Toulouse, 27 au 30 juin 1957

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément