FRÉDIX Auguste [pseudonyme dans la résistance : Jacquot]

Par Huguette Juniet

Né le 13 mai 1920 à Aigueperse (Puy-de-Dôme), exécuté sommairement par fusillade le 25 juin 1944 à Montpeyroux (Puy-de-Dôme) ; manœuvre ; résistant maquisard volontaire au sein des Forces françaises de l’interieur (FFI).

Auguste Frédix est le fils de Jules, journalier et de Louise Gausset . Il avait un frère, Julien.
Marié le 6 mars 1943 à Billom (Puy-de-Dôme) avec Anna Zolin, née en Italie. Ils résidaient rue du Chauffour à Billom. Et eurent un fils, né en janvier 1944.

Le 24 mai 1944, il rejoignit le Maquis au sein de la 14e Compagnie au Mont Mouchet sous les ordres du Lieutenant Bertrand. Sous le pseudonyme de Jacquot, il participa en tant que soldat aux combats du Mont-Mouchet et de Chaudes-Aigues (Cantal) et fut blessé au combat du Crépoux.
Le 25 juin 1944, de retour des Monts de la Margeride et se dirigeant à pied vers son lieu de résidence Billom, il croisa sur la route un détachement d’Infanterie Allemands qui cantonnait à Coudes (Puy-de-Dôme) sous les ordres du Lieutenant Reiser. Il fut arrêté ainsi que les deux réfractaires qui se trouvaient en sa compagnie : René Bernard et José Rigola Saleta.
Les trois maquisards, épuisés et sans arme, furent conduits dans une salle de la mairie de Coudes. Le soir vers 23 heures ils furent chargés dans une camionnette et conduits sur la route Nationale d’Issoire près d’un chemin de terre conduisant à la commune de Montpeyroux. Frédix fut fusillé à coups de mitraillettes. Le même sort toucha Bernard et Rigola Saleta.
Une stèle a été érigée sur le lieu de la fusillade, entre Authezat et Coudes, en mémoire des trois résistants.
Auguste Frédix a été reconnu « Mort pour la France » homologué FFI, et reçu le titre de Déporté et Interné de la Résistance (DIR). Il a été homologué FFI pour la période du 25 mai au 25 juin 1944, la période du 25 mai au 11 juin 1944 étant homologuée au sein de la formation MUR Mont-Mouchet 4ème Bataillon Cantal.

En 1954, il reçut à titre posthume la Carte de Combattant Volontaire de la Résistance (CVR).
Son nom est inscrit sur la Stèle Commémorative de Montpeyroux, sur le Monument Commémoratif 39-45 d’Aigueperse et celui de Billom.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article214066, notice FRÉDIX Auguste [pseudonyme dans la résistance : Jacquot] par Huguette Juniet, version mise en ligne le 31 mars 2019, dernière modification le 6 janvier 2022.

Par Huguette Juniet

SOURCES : AVCC,AC 21 P 187021 : Dossier d’Auguste Frédix (nc) .— SHD Vincennes, GR 16 P 234347. Dossier de résistant d’Auguste Frédix (nc) .— Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 496 : liste des fusillés, des massacrés dans la région du Puy-de-Dôme, 1er mars 1945 .— Arch. Dép. du Puy-de-Dôme , 908 W 18 : crimes de guerre à Montpeyroux .— Arch. Dép. du Puy-de-Dôme , 2546 W 5945. Demande de la Carte de Combattant Volontaire de la Résistance pour Auguste Frédix .— Recensement de la population en 1936 à Aigueperse .— MemorialGenWeb .— Mémoires des Hommes.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément