HOSP. Julien ou HOP Julien

Par Gauthier Langlois

Opposant au Second Empire réfugié à Jersey, collaborateur du journal L’Homme.

Réfugié à Jersey, il s’y retrouva avec nombre de proscrits dont Victor Hugo. Il participa à leurs activités politiques et notamment, le 11 novembre 1853, à l’assemblée générale des proscrits républicains résidant à Jersey, qui déclara le sieur Julien Hubert comme espion et agent provocateur de la police de Napoléon III.

Le 2 août 1854, dans les colonnes de L’Homme, Julien Hop demandait pour Louise Julien qui n’avait laissé derrière elle qu’une vie toute de désintéressement et quelques poésies inspirées par le grand sentiment socialiste et républicain, une pierre-souvenir car « nous allons peut-être partir, à l’appel de la Révolution ».

Comme Julien Hosp ne figure pas sur les listes des personnes poursuivies suite au coup d’État du 2 décembre 1851, nous ne savons pas les motifs qui l’ont amenés à s’exiler ni son identité exacte. Peut-être s’agit-il de Julien Hosp, layetier emballeur, époux de Louise Marguerite Violet, brodeuse, dont la fille Virginie Marguerite épousa, le 3 août 1867 à Paris XXe arr., Auguste d’Herbetan Blondin, pâtissier. Celui-ci est peut-être le même que Julien Hosp, layetier, né à Paris le 12 août 1817, fils de Jacques Hosp et d’Adèle Attagniant, qui demanda à être exempté du service militaire comme fils d’étranger, en 1837.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article214202, notice HOSP. Julien ou HOP Julien par Gauthier Langlois, version mise en ligne le 15 mai 2019, dernière modification le 27 novembre 2020.

Par Gauthier Langlois

SOURCES : A la France. L’agent provocateur Hubert, Jersey : imp. universelle, [1853]. — Abel Dechêne, « Les proscrits du deux-décembre à Jersey (1852-1855) », Études, avril 1917, p. 601-625, 730-764.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément