HASSLER Paul [HASSLER Paul, Jules]. Pseudonyme : Paul Lechere

Par Marie-Cécile Bouju

Né le 20 mars 1897 à Saint-Dié (Vosges), mort en déportation le 2-5 juillet 1944, socialiste (SFIO) maître imprimeur, résistant.

Fils de Xavier Hassler, mouleur et de Marie Petit, Paul Hassler fit son apprentissage de typographe à l’imprimerie Protat à Mâcon.
Hassler fut mobilisé en 1916 : blessé en 1917 et gazé en 1918, il a été décoré de la médaille militaire.
A partir de 1922, Hassler travailla dans une imprimerie coopérative, au 12 rue de la Barre à Lyon, l’Association typographique lyonnaise. En 1928, il ouvrit son propre atelier à Villefranche-sur-Saône au 195 rue de Thizy, puis s’associa avec un de ses employés. L’imprimerie se prénommait Hassler et Fontanet, et s’installa au 163 rue de Thizy. En 1935, il reprit son indépendance et installa l’imprimerie P. Hassler au 10-12 rue de la Gare.
En 1935, socialiste (SFIO), franc-maçon, Paul Hassler fut élu conseiller municipal de Villefranche-sur-Saône, mandat dont il démissionna en avril 1941.
Hassler commença alors à imprimer journaux et tracts pour la résistance. Début 1942, contacté par Cerf-Ferrière, il adhéra au mouvement Combat. Sous les ordres de Bollier, il mit son imprimerie au service de l’organisation. Il imprima presse et tracts. Le 22 décembre 1942, il fut arrêté et condamné à six mois de prison le 1er janvier 1943, peine qu’il exécuta à la prison Saint-Paul à Lyon jusqu’au 31 mai 1943.
A la suite du défilé interdit du 14 juillet 1943 à Villefranche-sur-Saône, Hassler fut arrêté, mais réussit à s’échapper. Il quitta la région pour Toulouse, où se trouvait déjà son fils André Hassler, envoyé à Toulouse par Cerf-Ferrière. Paul Hassler entra dans l’équipe de l’imprimerie Lion sous le nom de Paul Lachere. Le 4 février 1944, il fut arrêté avec toute l’équipe de l’imprimerie. Il fut incarcéré à Toulouse puis Compiègne, d’où il fut déporté le 2 juillet 1944 pour Dachau. Il mourut dans ce « train de la mort ».
Paul Hassler a été décoré à titre posthume de la médaille de la résistance et de la croix de guerre, et a été fait chevalier de la Légion d’honneur.
Paul Hassler avait épousé Marguerite Sara. Le couple a eu deux enfants, Janine et André.
Une plaque en son honneur a été apposée au 44 (ancien n°12) rue de la Gare à Villefranche-sur-Saône.
L’imprimerie Hassler a été dirigée en 1943 par Marguerite Sara, puis à partir de septembre 1944 par leur fils André jusqu’en 1973. La gérance fut confié au gendre de ce dernier Yves Thiebaud. L’entreprise semble avoir fermé ses portes après 2006.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article214265, notice HASSLER Paul [HASSLER Paul, Jules]. Pseudonyme : Paul Lechere par Marie-Cécile Bouju, version mise en ligne le 6 avril 2019, dernière modification le 6 avril 2019.

Par Marie-Cécile Bouju

SOURCE : SHD GR 16 P 286725 ; - Arch. Dép. Saône et Loire registre matricule 1 RM Mâcon 1917/2 ; - Notice, Le Musée de la Résistance en ligne [en ligne] ; - Biographie de Paul Hassler (1897-1944), Légion d’Honneur en Beaujolais [en ligne].

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément