WASMER Bernard, Adrien

Par Richard Dujon et Gilles Pichavant

Né le 8 avril 1877 à Bordeaux (Gironde), mort vers mars 1926 à Bordeaux ; camelot, verrier, cinématographe ; syndicaliste verrier, à Rive-de-Gier (Loire) puis à Bordeaux (Gironde) ; antimilitariste.

Bernard Adrien Wasmer, était fils de François Adolf Wasmer, verrier, et de Jeanne Laplassote, Bernard Wasmer fut syndicaliste et antimilitariste.

Secrétaire du syndicat du Verre de Rive-de-Gier (loire), il fut délégué au congrès de la fédération nationale des travailleurs du verre, tenu le 6 septembre 1907 à la Bourse du travail de Reims. En 1910, il participait aux réunions de la section fédérale sud-est de la fédération française des travailleurs du verre.

En 1912, alors qu’il était secrétaire du syndicat de la verrerie de Couzon, à Rive-de-Gier (verrerie générale), il fut licencié le 10 janvier, à la suite d’une délégation du syndicat auprès de la direction pour protester contre la mauvaise organisation du travail, au cours de laquelle son verbe haut lui fut reproché. Il proposa aux syndiqués de ne pas aller plus loin, de ne pas chercher le conflit, et d’aller chercher du travail ailleurs. Mais ceux-ci refusèrent de le laisser partir, et La grève fut déclarée, et il devint le secrétaire du comité de grève. Finalement, après 130 jours, les grévistes décidèrent de reprendre le travail, sans que Wasmer ne soit réintégré. Le contremaitre cause de sont renvoi fut congédié pendant la grève.

De juin 1913 à au 30 juin 1914 voyageant de ville en ville, il fut employé par le cinématographe ambulant « Royal Bio » dirigé par M. Bastide. Le 30 juin 1914, il quitta le Puy-de-Dôme et le « Royal Bio » par le train pour rejoindre le département de la Gironde en passant par Saint-Germain des Fossés (Allier).

Il s’agit bien de A. Wasmer, militant de Bordeaux, qui au XVIe congrès national des verriers tenu à Paris du 3 au 6 septembre 1919, présenta un rapport sur les conditions de travail des verriers de Bordeaux. Il fut membre membre de la commission de contrôle des mandats avec Delbec*, Gandiol* et Schmidt*. Lors de la 3e journée il s’opposa à la suppression des sections fédérales régionales.

Le syndicat des verriers en verre blanc de Bordeaux annonça son décès, dans sa 49e année, dans le numéro d’avril 1926 de La Voix des verriers. Son frère Émile Wasmer, verrier comme lui, fut aussi un militant syndicaliste à Bordeaux. En 1923, était le secrétaire du syndicat unique des verriers en verre blanc de Bordeaux

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article214377, notice WASMER Bernard, Adrien par Richard Dujon et Gilles Pichavant, version mise en ligne le 9 avril 2019, dernière modification le 18 juillet 2019.

Par Richard Dujon et Gilles Pichavant

SOURCES : État civil de la ville de Bordeaux. — Archives départementales du Puy-de-Dôme : M 3886. — La Voix des Verriers, 15 février 1912, 1er mars 1912, 15 mars, 1er-15 avril, 15 mai, 1er juin 1912, 15 juin 1912, septembre 1919, avril 1926 (BNF). — L’Humanité, le 6 septembre 1907, 8 septembre 1907, 12 septembre 1907.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément