PABIOT Émile, Gabriel

Par Richard Dujon

Né le 4 juillet 1879 à Doyet (Allier) ; sabotier, cafetier ; antimilitariste, socialiste, communiste de Saint-Éloy-les-Mines (Puy-de-Dôme).

Émile Gabriel Pabiot, est fils de Michel Pabiot, sabotier et de Victorine Céline Boulicot.
En 1905, il était sabotier au quartier de la Roche à Saint-Éloy-les-Mines
(Puy-de-Dôme) où Il se maria le 30 septembre 1905 avec Victorine Auray, née le 28 avril 1882 à Echassière (Allier), fille de Michel Auray et de Marie Berthomier.
Avant 1912, il était sabotier au village de la Vialle, commune de Teilhet (Puy-de-Dôme).
Le 11 novembre 1912, il ouvrit un restaurant ouvrier au Teix à Saint-Éloy-les-Mines.

Le 6 janvier 1913, la préfecture l’inscrivit dans le Carnet B du Puy-de-Dôme pour antimilitarisme. La police, signalait un trait physique : il était atteint d’un strabisme divergent.
Lors des grèves de 2 juin 1920, il prit la parole dans les réunions des mineurs grévistes.
Selon la préfecture qui donne des informations très floues et à la limite contradictoires, Émile, Gabriel Pabiot, "secrétaire de la municipalité socialiste "de Saint-Éloy-Les-Mines tenta de créer une section communiste le 24 mars 1922, mais aurait échoué, il pourrait faire parti des agitateurs du bassin houiller de Saint-Éloy-les-Mines en cas de grèves.
En 1923 alors qu’il était secrétaire de la section socialiste de Saint-Éloy-les-Mines, se tint dans son café restaurant des réunions communistes, le 1er mai de cette même année il fit de l’obstruction aux députés Alexandre Varenne et Joseph Claussat.
Le 27 avril 1927 dans le train Lapeyrouse Saint-Éloy il aurait dit, selon la police « Clemenceau est un grand assassin que nos généraux avaient prodigués sans raison le sang français et que nos soldats de la classe 19 étaient bien assez bêtes pour répondre à l’appel au lieu de refuser à partir ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article214402, notice PABIOT Émile, Gabriel par Richard Dujon, version mise en ligne le 10 avril 2019, dernière modification le 10 avril 2019.

Par Richard Dujon

SOURCES : Arch. Dép.de l’Allier, état civil. – Arch. Dép.du Puy-de-Dôme : état civil ; M 3886

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément