ARZOUMANIAN Arisdakesse

Par Jean-Louis Panicacci

Né le 18 mai 1907 à Constantinople (Turquie), mort au combat le 28 août 1944 à Nice (Alpes-Maritimes) ; menuisier ; résistant CFLN.

Marié, père d’un enfant, Arisdakesse Arzoumanian fut naturalisé en 1943.
Entré dans la Résistance au cours du premier semestre de 1941 dans le groupe Lorraine dirigé par le capitaine Paul Cavenago, il accomplit plusieurs missions dangereuses dans le secteur de Nice-Nord qui lui valurent le grade de sergent-chef en juin 1944.
Le jour de l’insurrection niçoise, il commandait une section de dix hommes autour de la place Gambetta. Ayant reçu l’ordre d’interdire l’accès de l’avenue Malausséna aux Allemands, opération qui dura quatre heures et au cours de laquelle il fut mortellement blessé, décédant à 16h30 à l’hôpital Saint-Roch.
Son nom fut inscrit en août 1945 sur la Pyramide-du-Carrefour du 28 août sur la face « Gloire à nos héros FFI ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article214750, notice ARZOUMANIAN Arisdakesse par Jean-Louis Panicacci, version mise en ligne le 18 avril 2019, dernière modification le 22 avril 2021.

Par Jean-Louis Panicacci

SOURCES : Jean-Louis Panicacci, Les lieux de mémoire de la deuxième Guerre mondiale dans les Alpes-Maritimes, Nice, Serre, 1997 — Ville de Nice, La liste : 28 août 1944. Ils sont morts en héros pour libérer leur ville, 2014 — Michel Goury, Notre liberté, les martyrs niçois du 28 août 1944, Nice, Mémoires millénaires, 2019.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément