MAUVIGNAT Max

Par Jean-Louis Panicacci

Né le 6 juin 1921 à Paris (Seine, Ville de Paris), mort au combat le 23 août 1944 à Levens (Alpes-Maritimes) ; employé ; résistant FTPF (pseudonymes Le Parisien et Moselle).

Célibataire, entré dans la Résistance en juillet 1943, Max Mauvignat faisait partie de la 8e compagnie FTPF, accomplissant quelques missions de récupération et de transport d’armes.
Mobilisé le 15 août 1944, il participa à l’occupation de Levens et de La Roquette-sur-Var comme à la mise en place d’un « verrou » à la confluence de la Vésubie et du Var. Lors de la contre-attaque allemande du 23 août, Max Mauvignat était en position avancée au hameau de Sainte-Claire avec deux autres camarades. Il ouvrit le feu sur les éléments de tête d’une compagnie de grenadiers de la 148e Ersatz division, qui l’abattirent peu après.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article214837, notice MAUVIGNAT Max par Jean-Louis Panicacci, version mise en ligne le 19 avril 2019, dernière modification le 19 avril 2019.

Par Jean-Louis Panicacci

SOURCES : Archives du musée de la Résistance azuréenne, martyrologe — Louis Tenerini, Les 8e et 27e compagnies FTPF dans la Résistance des Alpes-Maritimes, Nice, chez l’auteur, 2002.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément