RADIX Louis Joseph (dit Lili)

Par Marie-Cécile Bouju

Né le 3 mai 1904 à Lyon (2e arr., Rhône), mort en déportation le 20 décembre 1944 à Flossenbürg (Allemagne), imprimeur typographe, résistant.

Fils naturel de Marie Croutaz, repasseuse, Louis Radix a été reconnu lors du mariage de sa mère avec avec Jean Radix en 1908. Louis Radix était imprimeur typographe.
Radix a été mobilisé pendant la drôle de guerre. Au début de l’occupation et jusqu’en 1943, il travaillait à l’imprimerie Hennequin à Lyon.

En janvier 1943, Radix fut recruté par Meurillon pour Libération Sud et les MUR. Installé à Montélimar, Radix travailla aux côté de Louis Groullier, son beau-frère, dans son imprimerie à Montélimar, et dans l’imprimerie du mouvement à Auch, l’Imprimerie moderne (13 rue Lamartine). Travaillaient également avec eux Yvan Borel, Marie-Louise Laffargue et Jeanne Daguzan.
Radix fut arrêté dans l’imprimerie d’Auch, le 11 décembre 1943, avec Laffargue, Borel et Daguzan. Il fut détenu à la prison Saint-Michel à Toulouse, puis à Compiègne. Il fut déporté le 27 avril 1944 à Buchenwald. Toute l’équipe de l’imprimerie fut déportée ainsi que Yvonne Groullier : elle n’en revint pas ainsi que Borel et Radix.

Louis Radix a été reconnu « mort pour la France ». Il a été décoré de la croix de guerre en 1947.

Louis Radix avait épousé Léonce Groullier le 25 juillet 1925 à Villeurbanne. Le couple avait deux enfants

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article214869, notice RADIX Louis Joseph (dit Lili) par Marie-Cécile Bouju, version mise en ligne le 20 avril 2019, dernière modification le 10 octobre 2022.

Par Marie-Cécile Bouju

SOURCE : SHD GR 16 P 497097 ; - Arch. Mun. Lyon acte de naissance [en ligne] ; - Arch. Dép. Gers 1 W 780 (13) ; - Laurent Douzou. La Désobéissance : histoire du mouvement Libérarion Sud. Paris : O. Jacob, 1995, p. 163.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément